Les émissions

27 juil. 2023

1 Samuel 9.4 – 11.2

Certaines personnes semblent être nées sous une bonne étoile et d’autres sous un mauvais sort; il y a des gens à qui la chance sourit et d’autres qui ont toujours la poisse. Moi, à ce qu’on m’a dit, mes grands-parents ont mis du sel dans mon berceau pour chasser les mauvais esprits. On peut aussi se demander s’il est vrai que le hasard fait bien les choses, du moins, quelques fois. Cependant, selon l’enseignement des Écritures, le hasard, à proprement parler, n’existe pas parce que c’est incompatible avec la souveraineté de Dieu. L’auteur du premier livre de Samuel raconte que des ânesses qui broutaient tranquillement dans un pré décident tout d’un coup collectivement de quitter la région. Elles appartiennent à un grand propriétaire terrien de la tribu de Benjamin qui envoie son fils à leur recherche. Saül va par monts et par vaux mais ne les trouve pas. Seulement, par le plus grand des hasards, il arrive soudainement à proximité de la demeure de Samuel. Cette coïncidence ordonnée par Dieu met tête à tête Saül avec le représentant de l’Éternel qui est habilité à l’oindre roi. Je continue à lire dans le chapitre 9 du premier livre de Samuel.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires