Les émissions

18 mars 2024

2 Corinthiens 3.14-18

En français, comme dans toutes les langues d’ailleurs, il existe des expressions très pittoresques qui font partie du langage courant surtout de la rue et du monde des ados. Je me souviens quand j’étais jeune et qu’on commençait à fréquenter le sexe opposé, les langues allaient bon train et on aurait pu entendre : « elle ne veut plus le voir et il n’a rien compris, il a vraiment de la peau de sos devant les yeux », sous-entendu de saucisson bien sûr, ou encore : « il n’y voit que du feu ». Quand on y réfléchit, ces images sont un peu bizarres, mais très parlantes en même temps, et leur signification ne fait aucun doute ; il s’agit d’une personne qui ne peut pas ou ne veut pas voir et comprendre une situation qui pour les autres est pourtant évidente.

Quand les ados utilisent ces expressions, ils font généralement référence à un aveuglement d’ordre psychologique, mais leur application est tout aussi valable dans le domaine spirituel et c’est exactement ce que l’apôtre Paul affirme concernant le peuple d’Israël, mais en termes plus raffinés que le langage des jeunes. Je continue à lire dans le chapitre 3 de la seconde Épître aux Corinthiens.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires