Les émissions

19 mars 2024

2 Corinthiens 4.1-6

Le 4 juin 1940, deux mois avant que ne débute l’opération « lion de mer » de l’Allemagne nazie contre l’Angleterre, Winston Churchill qui vient tout juste d’être nommé premier ministre fait une allocution à la Chambre des Communes qui est restée dans les annales des grands discours. Le passage qui fait le tour du monde est le suivant : « Je n’ai rien d’autre à offrir que du sang, de la peine, des larmes et de la sueur. Nous lutterons sur les plages, nous lutterons sur les terrains de débarquement, nous lutterons dans les champs et les rues ». D’août à octobre 1940, pendant la bataille d’Angleterre, la Luftwaffe perd 2 375 appareils avec leurs pilotes. Elle est décimée. Suite à ce désastre, Hitler doit renoncer à son plan d’invasion de l’Angleterre. Le courage et la résistance de Churchill face à l’adversité furent exemplaires, mais il a eu des précédents. En effet, l’apôtre Paul se montra encore plus coriace devant les difficultés sans nombre qui l’assaillent journellement dans son ministère pour le Christ. Jusqu’à présent, dans cette deuxième Épître aux Corinthiens, l’apôtre a expliqué comment Dieu console le croyant au travers des circonstances difficiles de la vie, comment il est miséricordieux envers ceux qui se repentent de leurs fautes, et comment il transforme le chrétien en l’image de son Fils Jésus. Maintenant, Paul va montrer que la grandeur de la tâche que Dieu lui a confiée vaut toutes les souffrances qu’il peut rencontrer dans son quotidien. Il veut aussi attirer l’attention sur la puissance de Dieu qui l’a soutenu tout au long de son ministère. Je commence à lire le chapitre 4 de la seconde épître de Paul aux Corinthiens.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 26 2024

Émission du jour | Néhémie 2.1-18

Néhémie envoyé à Jérusalem

Nos partenaires