Les émissions

05 juil. 2023

Actes 20.1 – 20.38

Aujourd’hui en Occident, on est constamment bombardé par des mauvaises nouvelles de toutes sortes et ceux qui nous gouvernent mentent comme ils respirent. Alors les gens, dans leur grande majorité, sont tellement blasés que plus rien ne les émeut ou les surprend. Mais il n’en était pas ainsi au premier siècle quand le Christianisme s’est répandu dans l’empire romain. À la lecture du livre des Actes, on découvre que rares sont les personnes qui restent indifférentes à l’écoute de l’apôtre Paul. Soit ses auditeurs acceptent le message de la Bonne Nouvelle en Jésus-Christ, soit ils tentent de le faire taire d’une manière ou d’une autre. Mais malgré des difficultés qui n’en finissent jamais, Paul, tel un rouleau compresseur, poursuit son ministère d’évangéliste. Parfois il doit s’enfuir au plus vite pour échapper à ses agresseurs, mais rien ne l’arrête. Sa dernière échauffourée a eu lieu quand les fabricants d’objets religieux l’ont traîné devant l’administrateur de la ville, mais ce dernier a très adroitement réussi à calmer le jeu et cette manifestation s’est dissipée. Malgré tout, l’apôtre ne veut pas être la cause de nouveaux troubles, et comme il sent que son ministère à Éphèse est terminé, il en profite pour rassembler les frères afin de les saluer avant son départ qui est donc quelque peu précipité. Je commence à lire le chapitre 20 du livre des Actes.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

juin 05 2023

Émission du jour | Actes 2.14 – 2.39

Message de Pierre

Nos partenaires