Les émissions

02 mars 2026

Amos 1.8 – 2.8

Je me souviens avoir été plusieurs fois au bord de l’eau à taquiner le goujon et puis soudainement le ciel se voile ; il commence à faire des éclairs et on entend des coups de tonnerre. Je peux aussi distinguer des masses sombres, des trombes d’eaux qui ne se déversent pas très loin. L’orage tourne et j’espère bien l’éviter, mais malheureusement je finis presque toujours par prendre une rincée.

C’est un peu comme ça qu’Amos prophétise les jugements de Dieu contre huit nations. Alors qu’il se trouve à Béthel sur le territoire d’Israël Nord, il voit d’abord venir le châtiment de la Syrie au nord-est d’Israël, puis c’est le tour des Philistins qui sont à l’opposé, au sud-ouest. Ensuite le jugement remonte jusqu’aux Phéniciens qui se trouvent au nord-ouest d’Israël.

Je continue de lire dans le premier chapitre du livre d’Amos.

L’Éternel dit ceci : À cause de trois crimes de Tyr, et même de quatre, je ne révoque pas mon arrêt car ils ont livré à Édom des déportés en masse, ils n’ont fait aucun cas du traité de fraternité qui les liait au peuple frère. Je mettrai donc le feu aux murailles de Tyr, et il consumera les palais qui s’y trouvent (Amos 1.9-10 ; Autre).

Tyr est la ville la plus importante de la Phénicie. Située au nord d’Israël sur la côte méditerranéenne, cette cité est activement engagée dans l’odieux trafic d’esclaves juifs (comparez Joël 3.3, 6). Les Phéniciens sont les grossistes ou intermédiaires ; ils achètent les esclaves aux Philistins et les revendent aux Édomites qui viennent les chercher à Tyr par caravanes entières (Ézéchiel 27.20-22). Les Philistins ont certes une conduite condamnable mais les Phéniciens sont encore plus coupables. En effet, ils ont entretenu des relations très amicales avec le roi David et ils avaient fourni du bois et des ouvriers pour la construction du Temple de Salomon à Jérusalem (comparez 2Samuel 5.1 ; 1Rois 5.15 et suivants ; 9.11 et suivants), et plus tard, Achab, le roi d’Israël Nord, avait épousé Jézabel fille du roi de Sidon seconde ville phénicienne en importance (1Rois 16.31). Jézabel est certes une diablesse mais quand même une princesse phénicienne. Les déportations auxquelles se sont livrés les gens de Tyr relèvent donc de la trahison à l’égard d’un peuple allié.

Les Phéniciens sont très puissants parce qu’ils ont fondé un empire avec des colonies réparties un peu partout en Méditerranée. L’histoire de la destruction de la ville de Tyr est très complexe et a pris plusieurs siècles. Comme pour une grande kermesse, tout le monde y a plus ou moins participé, depuis les Assyriens (Tyr est soumise par Salmanasar V en 724 avant Jésus-Christ, puis investie par son successeur Sargon) jusqu’à Alexandre le Grand (en 332 avant Jésus-Christ) en passant par Nabuchodonosor et les Arabes (comparez Ésaïe 23.14-18 ; Ézéchiel 26–27).

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires