Les émissions

09 mars 2026

Amos 4.12 – 5.9

Un jour que je flânais dans un magasin où on ne vendait que des horloges, j’ai vu écrit sur l’une d’entre elles : « Vulnerant omnes ultima necat », du latin qui veut dire : « Toutes blessent, la dernière tue ». Voilà une petite phrase qui a de quoi faire réfléchir car il s’agit bien sûr des secondes, des minutes et des heures, qui inlassablement s’égrènent une à une. Puis sur une autre horloge, était écrite une autre parole encore plus inquiétante : « Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu ». Hou là ! Je me suis dit, il faut que je sorte d’ici.

À cette époque, j’ignorais qui avait proféré cette menace, mais maintenant je sais que c’est le prophète Amos. Je continue de lire dans le chapitre quatre de son livre.

C’est pourquoi, Israël, voici comment j’agirai avec toi : et puisque je vais agir contre toi, prépare-toi, Israël, à rencontrer ton Dieu ! (Amos 4.12 ; Autre).

Dans le contexte de la prophétie d’Amos : « prépare-toi, Israël, à rencontrer ton Dieu », sont des paroles qui devraient glacer le sang des Israélites parce qu’elles annoncent le jugement final du royaume des X tribus du Nord.

Cependant, « prépare-toi » est aussi une dernière main tendue au peuple d’Israël, une exhortation à se repentir afin d’obtenir grâce. Mais le royaume est tellement endurci qu’un revirement national salutaire est désormais impossible sinon peut-être pour quelques membres épars ici et là. L’avertissement d’Amos est donc un « prépare-toi à recevoir le salaire de ton impénitence ». Au final, Dieu ne se laisse pas duper par un étalage de religion, et il ne continue pas non plus à donner indéfiniment des avertissements. Le caractère terrible de ce passage est son imprécision et aucune autre menace n’est formulée. Les châtiments passés provisoires ne sont rien comparés à la rencontre avec Dieu lui-même.

Chacun d’entre nous est individuellement exhorté à se préparer à rencontrer son Créateur avant que la dernière heure, celle qui tue, s’égrène. Car il faut se rappeler qu’à ce rendez-vous, ma présence n’est pas simplement souhaitée comme si j’étais invité à un gala, mais elle est requise et exigée. Or, si je devais me tenir seul devant Dieu, je serais terrorisé. Mais ce n’est pas ce qui va se passer parce que j’ai trouvé refuge auprès de Jésus-Christ à l’ombre de la croix, et c’est donc lui, qui dans sa justice parfaite se présentera devant Dieu en mon nom. Dans son épître aux Romains, l’apôtre Paul écrit : « Jésus a été livré pour nos fautes, et Dieu l’a ressuscité pour que nous soyons déclarés justes » (Romains 4.25).

Les paroles : « c’est pourquoi, Israël, voici comment j’agirai avec toi », renvoient au chapitre précédent où Amos a déjà précisé comment Dieu allait agir avec le royaume des X tribus. Je rappelle ce passage :

C’est pourquoi, le Seigneur, l’Éternel, dit ceci : Un ennemi viendra tout autour du pays, il abattra ta force et tes palais seront pillés. Car le jour où j’interviendrai pour punir Israël de ses crimes nombreux, j’interviendrai contre les autels de Béthel, leurs cornes seront abattues et elles tomberont à terre. Je ferai s’écrouler ses maisons pour l’hiver, ses maisons pour l’été, et ses maisons ornées d’ivoire seront anéanties, ses nombreuses maisons vont toutes disparaître, l’Éternel le déclare (Amos 3.11, 14-15).

À cause de la révolte permanente du royaume des X tribus contre l’Éternel, le jugement ne peut pas être évité. Dieu va commanditer les Assyriens qui envahiront le pays, assiégeront Samarie sa capitale, la prendront, la détruiront, massacreront ses habitants et emmèneront la quasi-totalité du peuple en captivité, ce qui mettra une fin définitive à la nation d’Israël Nord.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires