Les émissions

12 janv. 2027

Apocalypse 11.13-19

Parmi toutes les catastrophes naturelles possibles et imaginables, le tremblement de terre est probablement celle qui cause le plus d’angoisses. C’est compréhensible parce que un tremblement de terre est presque toujours suivi de nouvelles secousses, généralement moins fortes mais suffisamment inquiétantes pour garder la population dans un état de panique. Si le séisme a lieu en mer, il déclenche un tsunami dont les conséquences peuvent être bien plus graves que le tremblement de terre initial. De plus, comme les pays du tiers monde et bien d’autres n’ont pas de système d’alerte en place, les gens profitent paisiblement de la plage quand tout à coup surgit une vague de 20 mètres de haut qui balaie tout sur son passage.

Dans le livre de l’Apocalypse, le premier séisme de très forte intensité a lieu quand l’Agneau, c’est-à-dire Jésus-Christ, ouvre le sixième sceau des jugements de Dieu. Jean rapporte :

Il y eut un violent tremblement de terre. Le soleil devint noir comme une toile de sac, la lune tout entière devint rouge comme du sang (Apocalypse 6.12).

Le second tremblement de terre a lieu après l’ouverture du septième sceau. Jean dit alors :

L’ange prit l’encensoir, le remplit de braises ardentes prises sur l’autel et le lança sur la terre. Il y eut alors des coups de tonnerre, des voix, des éclairs et un tremblement de terre (Apocalypse 8.5).

Le troisième séisme nous est raconté dans le chapitre onze de l’Apocalypse que je continue de lire.

(Ils [les deux témoins] montèrent au ciel dans la nuée sous les regards de leurs ennemis.) Au même instant se produisit un grand tremblement de terre qui fit s’effondrer la dixième partie de la ville et, dans ce tremblement de terre, sept mille hommes périrent. Les survivants furent saisis d’effroi, et rendirent hommage au Dieu du ciel (Apocalypse 11.13 ; Auteur).

Ce tremblement de terre accompagne la montée des deux témoins au ciel comme pour annoncer : « maintenant, place au jugement » ! La mention par Jean de « sept mille hommes » que de « personnes », signifie qu’il s’agit de gens influents, des responsables du gouvernement de l’Antichrist. C’est donc probablement le quartier des dirigeants politiques qui s’est effondré.

Ce violent tremblement de terre est limité à Jérusalem et à ses environs immédiats. Les survivants de la ville, une fois n’est pas coutume, ont une réaction saine face à cette catastrophe puisque non seulement « ils sont saisis d’effroi », mais ils reconnaissent enfin la souveraineté de Dieu dans les affaires des hommes.

Dans les Écritures, rendre hommage au Dieu du ciel est généralement la marque d’une repentance sincère. Jean ne nous dit pas qui sont ces survivants mais il s’agit sans doute de Juifs, mais alors on ne comprend pas trop bien ce qu’ils font dans Jérusalem vu qu’ils sont pourchassés et persécutés à mort.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires