Les émissions

11 févr. 2027

Apocalypse 20.4-10

Il est maintenant certain que je ne serai jamais président d’un quelconque caillou désertique perdu dans l’océan Indien ou du moindre petit état bananier. Ma seule chance de régner est de l’autre côté dans le monde à venir, dans l’au-delà. Un jour, le Seigneur du ciel et de la terre descendra ici-bas et instaurera un royaume de justice et de paix. L’ange Gabriel a dit à Marie :

Il sera appelé “ Fils du Très-Haut ”, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son ancêtre. Il régnera éternellement sur le peuple issu de Jacob, et son règne n’aura pas de fin (Luc 1.32-33).

Par pure grâce, Jésus promet à ses disciples, et par extension à tous les croyants, qu’ils régneront avec lui. Cela veut dire que ce sont eux qui administreront toutes les facettes du royaume sous l’autorité de Jésus-Christ, le Roi des rois. Je continue maintenant de lire dans le chapitre 20 de l’Apocalypse.

Ensuite je vis des trônes. On remit le jugement entre les mains de ceux qui y prirent place (Apocalypse 20.4 a, b).

Sur ces trônes sont assis les personnes chargées de faire appliquer la politique du Messie, qui s’assurent que sa volonté soit respectée et que justice soit rendue. Bien que Jean ne dise pas qui sont ceux qui règnent, plusieurs passages des Écritures le précisent. En effet, un émissaire céleste a dit au prophète Daniel :

Le règne, la souveraineté et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous le ciel seront attribués aux membres du peuple saint du Très-Haut. Le règne de ce peuple est éternel, et toutes les puissances du monde le serviront et lui obéiront (Daniel 7.27).

Dans l’évangile selon Matthieu, Jésus dit à ses apôtres :

Vraiment, je vous l’assure : quand naîtra le monde nouveau et que le Fils de l’homme aura pris place sur son trône glorieux, vous qui m’avez suivi, vous siégerez, vous aussi, sur douze trônes pour gouverner les douze tribus d’Israël (Matthieu 19.28).

Les douze apôtres, en réalité treize, incluent Paul et Matthias (Actes 1.26) qui remplacent tous deux Judas. Mais en réalité, ce groupe représente l’ensemble de l’Église car dans sa première épître aux Corinthiens (6.2), l’apôtre Paul dit qu’un jour ils jugeront le monde, et dans sa seconde lettre à Timothée, il écrit :

Si nous persévérons, avec lui, nous régnerons (avec lui ; 2Timothée 2.12).

Au début du livre de l’Apocalypse, Jésus écrit une lettre à sept églises de la province romaine d’Asie. Ces églises représentent l’ensemble de la chrétienté. Or, aux églises de Thyatire et de Laodicée, Jésus promet :

Au vainqueur, à celui qui continue à agir jusqu’à la fin selon mon enseignement, je donnerai autorité sur les nations (Apocalypse 2.26). Le vainqueur, je le ferai siéger avec moi sur mon trône, comme moi-même, je suis allé siéger avec mon Père sur son trône après avoir remporté la victoire (Apocalypse 3.21).

Plus tard dans le livre, quand Jésus prend le titre de propriété de la terre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards chantent un cantique nouveau dans lequel ils disent :

Oui, tu es digne de recevoir le livre, et d’en briser les sceaux car tu as été mis à mort et tu as racheté pour Dieu, par ton sang répandu, des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, de toutes les nations. Tu as fait d’eux un peuple de rois et de prêtres au service de notre Dieu, et ils régneront sur la terre (Apocalypse 5.9-10).

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires