Les émissions

24 déc. 2026

Apocalypse 6.15 – 7.2

« Les cavaliers de l’Apocalypse » est le nom d’une taverne, de plusieurs bières, d’un film, de quatre sculptures en bronze dans la ville de Bruges en Belgique, statues qui apparaissent dans une série télévisée (Highlanders). Bref, parce qu’ils nourrissent un certain fantasme, on a fait des « cavaliers de l’Apocalypse » tout et n’importe quoi. À ce jour, personne ne les a rencontrés et pour cause, ils n’ont pas encore fait leur entrée sur scène. Ce sont peut-être des personnages symboliques mais ils ne relèvent pas de la fiction car ce qu’ils représentent est bien réel. Ils apparaissent dans le chapitre six du livre de l’Apocalypse, dans une vision de l’apôtre Jean, qui les voit défiler un à un en réponse à l’ouverture par le Seigneur Jésus-Christ de quatre des sept sceaux qui scellent un parchemin.

Puis à tour de rôle, ils se lancent à la conquête du monde en y provoquant les pires des catastrophes imaginables, semant la terreur et la destruction. Le premier cavalier est un mystificateur qui établit une paix illusoire, une fausse sécurité dans le monde, le second déclenche des guerres effroyables, le troisième orchestre une famine généralisée et le quatrième s’appelle « la Mort », c’est tout dire surtout qu’il est suivi de son chariot qui lui est « le séjour des morts ». Ce tandem vient récolter les fruits des malheurs précédents, et pour faire bon poids bonne mesure, ils y ajoutent des catastrophes naturelles, des attaques par la faune animale ainsi que des épidémies épouvantables. En tout et pour tout, le quart de la population mondiale est emporté. Nous sommes dans cette période inouïe encore à venir qui s’appelle la Tribulation et qui durera sept ans.

À l’ouverture du cinquième sceau, l’attention de Jean est attirée par une scène céleste. Sous l’autel du royaume des cieux, il voit les âmes des martyrs qui crient vengeance, ce qui prépare les catastrophes suivantes.

Avec l’ouverture du sixième sceau (Apocalypse 6.12), nous entrons dans « La Grande Tribulation », la seconde moitié des sept ans de châtiment. Un terrible tremblement de terre secoue terre et ciel. Il est tellement dévastateur que les hommes impies qui survivent n’ont qu’une idée en tête : fuir.

Je continue de lire dans le chapitre six du livre de l’Apocalypse.

Les rois de la terre et les hauts dignitaires, les chefs militaires, les riches et les puissants, tous les esclaves et tous les hommes libres, allèrent se cacher au fond des cavernes et parmi les rochers des montagnes (Apocalypse 6.15).

Il est intéressant de remarquer qu’ici, l’humanité est divisée en sept catégories. « Esclaves et hommes libres » sont compris, mais un accent particulier est mis sur les grands et les puissants. Tous les dirigeants et premiers ministres, les despotes et les barbouzes, les PDG et chefs d’entreprise, les athlètes et les artistes ont un dénominateur commun : ce n’est pas l’humilité qui les étouffe et pour cause, car ils se prennent pour le centre du monde, pour la crème de la crème. Il en a toujours été ainsi et ce n’est pas demain que ça va changer. Si justement, car un jour ils vont tous blêmir.

Les catastrophes engendrées par l’ouverture du sixième sceau terrorisent toutes les couches de la société, le commun des mortels et les petites gens bien sûr, mais aussi les gens influents, l’élite, le dessus du panier comme les chefs d’État, « les hauts dignitaires (megistanes), les chefs militaires », les directeurs de ceci et de cela ; tous sont dans un état de panique. Vu que les constructions humaines sont détruites par les divers fléaux venus du ciel et de sous la terre, les hommes cherchent refuge « parmi les rochers des montagnes » (Ésaïe 2.19), moins exposées aux cataclysmes. Terrorisés, ils tentent coûte que coûte d’échapper à la mort.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires