Les émissions

23 déc. 2026

Apocalypse 6.9-14

Tous les ans a lieu quelque part aux États-Unis le grand rassemblement des mordus des OVNI. À cette occasion, ceux qui croient avoir rencontré des extra-terrestres racontent leur histoire et beaucoup prétendent être montés dans un vaisseau spatial. Cependant, aucun récit aussi fabuleux soit-il, ne peut se comparer avec l’expérience que l’apôtre Jean vit, quand soudainement apparaît devant lui une porte ouverte, et une fois la porte franchie, il se trouve dans le royaume des cieux. Là, il assiste à des scènes tout à fait extraordinaires comme le départ des quatre cavaliers de l’Apocalypse qui vont sur terre exercer les jugements de Dieu. Puis il voit devant lui les âmes des martyrs. Je continue de lire dans le chapitre six du livre de l’Apocalypse.

Quand l’Agneau ouvrit le cinquième sceau, je vis, sous l’autel, les âmes de ceux qui avaient été égorgés à cause de leur fidélité à la Parole de Dieu et du témoignage qu’ils avaient rendu (Apocalypse 6.9).

Comme pour les quatre sceaux précédents, c’est l’Agneau, le Seigneur Jésus qui ouvre le cinquième sceau parce qu’il est le seul qui a le droit, l’autorité et la puissance nécessaires pour arracher l’univers de son usurpateur, Satan, et d’en reprendre possession. Cette fois-ci, Jean ne voit pas de cheval mais « les âmes » des fidèles. Il s’agit des personnes converties à Jésus-Christ pendant la Tribulation mais qui ont payé leur foi de leur vie.

Nous savons déjà que le monde va subir le jugement divin sous la forme de guerres, de famines, de catastrophes naturelles et d’épidémies. Mais ce n’est pas tout, car l’Antichrist va également organisé de vastes campagnes d’extermination contre les croyants. Ces persécutions débuteront pendant la première moitié des sept ans de Tribulation et se poursuivront jusqu’à la fin. Pendant la deuxième moitié de ce temps de détresse, les Juifs seront pourchassés au même titre que les chrétiens.

Les âmes que voit Jean sont celles de ceux qui par fidélité à leur Maître ont subi le même sort que lui et sont donc devenus martyrs. Dans l’évangile selon Matthieu, on lit que Jésus annonce à ses disciples qu’il en serait ainsi. Il a dit :

Alors on vous persécutera et l’on vous mettra à mort. Toutes les nations vous haïront à cause de moi (Matthieu 24.9).

Même dans sa phase initiale, cette persécution se fera à l’échelle mondiale et sera tolérée ou même activement dirigée par les autorités de chaque nation.

Les persécutions cibleront tous ceux qui s’identifient à Jésus-Christ, ou plus exactement qui se disent chrétiens. Mais comme cela a toujours été le cas tout au long de l’histoire de l’Église, il y a de l’ivraie parmi le bon grain. Mais qu’à cela ne tienne, l’épreuve du feu fera le tri entre les croyants authentiques et les autres. Jésus a prédit qu’il en serait ainsi. Toujours dans l’évangile selon Matthieu, le Seigneur dit :

(À la fin des temps,) beaucoup abandonneront la foi, ils se trahiront et se haïront les uns les autres. De nombreux faux prophètes surgiront et ils tromperont beaucoup de gens. Parce que le mal ne cessera de croître, l’amour du plus grand nombre se refroidira (Matthieu 24.10-12).

Cependant et comme toujours, les vrais fidèles, les croyants authentiques persévèrent envers et contre tout, et annoncent le salut en Jésus partout où ils vont ou se réfugient, ce que Jésus a aussi laissé entendre quand il a dit à ses disciples :

Celui qui tiendra bon jusqu’au bout sera sauvé. Cette Bonne Nouvelle du règne de Dieu sera proclamée dans le monde entier pour que tous les peuples en entendent le témoignage (Matthieu 24.13-14).

L’apôtre Jean dit voir « les âmes » des martyrs, ce qui laisse supposer que dans le monde spirituel où il se trouve, les âmes sont visibles entre elles et aux yeux de Jean. Il les voit « sous l’autel », ce qui dans le contexte juif est une place d’honneur. Mais de quel autel s’agit-il ? Le temple juif en a deux ; un autel de bronze ou « autel des holocaustes » situé à l’entrée du Lieu saint, et un autel à l’intérieur du Lieu saint qui est « l’autel des parfums ». Mais Jean ne voit ni l’un ni l’autre.

Après sa mort et avant sa résurrection, pendant cet intérim d’environ trois jours et trois nuits, le Seigneur Jésus est descendu dans le séjour des morts et il est monté aux cieux. C’est là dans les cieux que sous une forme spirituelle et sur un autel également spirituel qui se trouve dans le sanctuaire céleste, le Seigneur a offert son sang pour notre salut. En effet, l’auteur de l’épître aux Hébreux écrit :

Ce n’est pas dans un sanctuaire construit par des hommes, simple image du véritable, que le Christ est entré : c’est dans le ciel même, afin de se présenter maintenant devant Dieu pour nous (Hébreux 9.24).

Cet autel céleste est le lieu où la paix entre Dieu et les hommes a été conclue par le sang du Christ.

Ces âmes que Jean voit sont celles des croyants morts martyrs. Ils ont été épurés parce que, d’une part, ils sont fidèles à la Parole de Dieu, et d’autre part, ils rendent un témoignage vibrant pour le Seigneur Jésus-Christ. Ce sont aussi les raisons pour lesquelles les chrétiens de l’empire romain étaient pourchassés et mis à mort. Ces âmes sont maintenant dans la présence de Dieu sous son autel, c’est à dire sous sa protection. Cette scène qui se déroule devant l’apôtre Jean est probablement symbolique car dans la réalité céleste, ces âmes ne sont certainement pas confinées sous l’autel mais bien plutôt libres comme l’air.

Au moment de l’Enlèvement de l’Église, les croyants morts ressuscitent et reçoivent un nouveau corps, tandis que les croyants vivants sont eux aussi revêtus d’un nouveau corps. Mais ici, Jean ne voit que des âmes, ce qui veut dire que ces personnes n’ont pas fait partie de l’Église et ne sont pas encore ressuscitées avec un nouveau corps. Ce sont les hommes et les femmes qui ont fait confiance à Jésus-Christ vers la fin de la première moitié des sept ans de Tribulation et qui ont été mis à mort par l’Antichrist. Les âmes que Jean voit font partie du même contingent que les croyants de l’Ancien Testament et participeront tous ensemble à ce que Jean appelle plus loin : « la première résurrection » (Apocalypse 20.4). Elle ne concerne que les justes, c’est à dire les rachetés de l’Ancienne Alliance et de la Tribulation. Cette résurrection aura lieu au moment où Jésus reviendra sur terre pour établir son royaume de mille ans, c’est-à-dire à la fin des sept ans de Tribulation. Il y aura une seconde résurrection qui aura lieu à la fin du règne millénaire du Christ mais elle ne concerne que les non-croyants. Voilà, entre l’Enlèvement de l’Église et les deux résurrections, tous les êtres humains qui ont jamais existé, sont sur le pont, enfin vous voyez ce que je veux dire.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 02 2023

Émission du jour | Jean 1.20-51

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

Nos partenaires