Les émissions

25 déc. 2026

Apocalypse 7.3-4

Toutes les personnes qui prétendent avoir reçu la visite d’une être céleste ne font pas toujours une expérience positive, ce qui n’a rien d’étonnant puisque ces rencontres font généralement intervenir un démon. Dans l’inconscient populaire, un ange ne peut faire que du bien, tandis que les souffrances des hommes proviennent des esprits mauvais ou esprits impurs comme Jésus les appelle. La réalité est quelque peu différente puisque les saints anges sont aussi les agents des jugements de Dieu, ce qui apparaît autant dans l’Ancien que dans le Nouveau Testament. Je continue de lire dans le chapitre sept du livre de l’Apocalypse.

(Et je vis un autre ange monter du côté de l’Orient. […] Il cria d’une voix forte aux quatre anges.) Il leur dit : – Ne faites pas de mal à la terre, à la mer, ni aux arbres, tant que nous n’avons pas marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu (Apocalypse 7.3).

D’une certaine façon, ces quatre anges sont les bourreaux exécuteurs du jugement de Dieu. Mais ici, avant de commencer leur besogne, ils reçoivent l’ordre expresse d’attendre jusqu’à ce que les fidèles du Seigneur reçoivent sur leur front la marque du sceau de Dieu. Ces fidèles sont appelés « serviteurs de notre Dieu », sans doute parce que pendant l’ouverture des six premiers sceaux, ils ont œuvré avec zèle, prêchant la Bonne Nouvelle à tous ceux qui acceptent de l’entendre.

Plus loin dans le livre de l’Apocalypse (14.5), ces serviteurs sont décrits comme étant d’une très grande consécration au Seigneur Jésus. Ce sont, d’une part, les plus fidèles, les plus loyaux et les plus dévoués des serviteurs de Dieu durant les jours sombres de la Tribulation, et d’autre part, les missionnaires les plus efficaces que le monde ait jamais connus.

D’ailleurs, ils jouent un rôle primordial dans la conversion de leurs compatriotes juifs, ainsi que des païens des autres nations. Mais dans l’immédiat, ils ont besoin d’une protection surnaturelle afin de pouvoir continuer leur ministère de proclamation de la Parole de Dieu. Dès qu’ils seront marqués du sceau divin, les jugements reprendront.

En réalité, les anges n’ont pas besoin de marquer les croyants pour les reconnaître, mais s’ils le font, c’est pour notre bénéfice afin de nous rappeler que Dieu s’occupe des siens en toute circonstance.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires