Les émissions

22 janv. 2025

Cantique des cantiques 2.15-17

La fable du corbeau et du renard est sans doute l’une des plus connues de La Fontaine. Elle est tellement célèbre qu’elle fait partie de la liste des récitations que je me souviens avoir dû apprendre par cœur quand j’étais en cours élémentaire. Bien plus tard, au lycée je l’ai à nouveau découverte, mais pour rigoler cette fois-ci, car c’était en argot. Le renard a une réputation bien méritée d’adresse et de ruse ; c’est un carnassier redoutable et particulièrement destructeur surtout des poules, mais aussi de certaines cultures. Il en est question dans la suite du texte.

Nous avons déjà en notre possession 8 clichés de la relation amoureuse entre Salomon et sa dulcinée, et nous arrivons maintenant à la 9ème prise de vue de cette aventure. C’est une sorte d’interlude qui précise deux idées de la photo précédente, d’une part, qu’il s’est passé quelque chose, un incident qui a froissé la Sulamite, mais d’autre part, qu’elle est toujours follement éprise de son bien-aimé.

Salomon a déjà demandé deux fois à sa bien-aimée :

Lève-toi, mon amie, ma belle et viens

et sa dernière invitation a été :

Ma colombe nichée aux fentes du rocher, cachée au plus secret des parois escarpées, fais-moi voir la figure de ton corps et entendre ta voix, car ta voix est bien douce et ta figure est charmante (Cantique des cantiques 2.14).

Muette jusqu’ici, la Sulamite rompt enfin son silence.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires