Les émissions

19 sept. 2025

Daniel 6.17 – 7.4

Dans la vie nous avons tous beaucoup d’obligations. Certaines ne sont pas la mer à boire, mais il en est d’autres qui sont vraiment difficiles à avaler ou franchement pénibles. Je dois avouer qu’il m’arrive alors de faire ce que je dois mais en y mettant pas mal de mauvaise volonté.

Darius, roi de Babylone est tombé dans un traquenard infâme et machiavélique que lui ont tendu ses ministres, et maintenant qu’il est fait comme un rat, il n’a pas d’autres possibilités que d’ordonner la mise à mort de Daniel, son ami et conseiller. Je continue de lire dans le chapitre six du livre de Daniel.

Alors le roi ordonna d’emmener Daniel et de le jeter dans la fosse aux lions. Il s’adressa à Daniel et lui dit : Puisse ton Dieu que tu sers avec tant de persévérance te délivrer lui-même (Daniel 6.17).

La fosse aux lions est sous terre et munie d’une ouverture à son sommet, et c’est par celle-ci qu’on jette la nourriture aux fauves. Il existe aussi une entrée sur le côté, probablement à flanc de colline, fermée par une porte en fer, par laquelle on fait entrer et sortir les lions et qu’on leur amène la nourriture. Ces animaux sont utilisés pour exécuter certains de ceux que le roi condamne à mort. Ce ne sont donc pas des vieux fauves édentés, mais des bêtes féroces qui n’ont rien eu à se mettre sous la dent depuis au moins vingt-quatre heures et qui sont donc prêtes à dévorer n’importe quoi à portée de leurs crocs.

Avant de faire jeter Chadrak, Méchak et Abed-Nego dans la fournaise ardente, l’arrogant Nabuchodonosor leur avait dit : « Et quel est le dieu qui pourrait alors vous délivrer de mes mains ? » (Daniel 3.15). Mais ici, la situation est entièrement différente, car c’est à contrecœur et la mort dans l’âme que Darius ordonne de jeter Daniel dans la fosse aux lions. Il est probable que Darius a entendu parler des miracles que le Dieu des Hébreux avait accomplis sous les règnes des rois babyloniens. Alors, ses dernières paroles à Daniel sont une prière, une supplique adressée à son Dieu.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires