Les émissions

05 sept. 2022

Exode 30.22 – 31.18

À l’entrée des églises catholiques, il y a toujours un récipient d’eau bénite que les fidèles utilisent pour se signer, mais qui a aussi d’autres usages. Cette eau sert à rappeler la nécessité de la purification intérieure. On la trouve dans de nombreuses religions, dont le judaïsme. Avant d’entrer dans le sanctuaire pour effectuer leur ministère, les prêtres hébreux devaient rituellement se laver les mains et les pieds dans une cuve en bronze.

Dans la vie de tous les jours, l’eau sert à nettoyer beaucoup de choses. Dans les Textes Sacrés, elle est fréquemment un symbole de la Parole de Dieu comme la Loi de Moïse ou le Sermon sur la Montagne parce que les préceptes de Dieu ont comme l’eau une action purificatrice. Bien sûr, il faut que je connaisse les ordonnances divines et donc que je lise régulièrement les Écritures afin de pouvoir me situer par rapport à mes devoirs envers le Créateur.

Si vous écoutez régulièrement cet exposé des 66 livres que comptent les Textes Sacrés, vous aurez maintes fois l’occasion de vous laver à l’eau de la Parole de Dieu, car vous saurez précisément où vous faites fausse route. Beaucoup de textes du Nouveau Testament nous exhortent à nous purifier de la même manière que les prêtres juifs se lavaient dans la cuve de bronze. Je cite un passage :

Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Purifiez vos mains, pécheurs, et nettoyez vos cœurs, âmes partagées Reconnaissez votre misère, menez deuil, pleurez ; Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera (Jacques 4.8-10).

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires