Les émissions

24 juil. 2025

Ézéchiel 3.2 – 5.17

Presque tout le monde reconnaît que jurer avec le nom de Dieu c’est mal faire. Par contre, ces mêmes gens prendront son nom très librement avec des : « Oh mon Dieu ! ou le : Bon Dieu ceci et le : Bon Dieu cela ». C’est tellement répandu que personne n’y prête attention. Mais qu’on ne s’y méprenne ! Dieu, lui le remarque et il n’apprécie pas du tout qu’on le mélange à nos petites affaires minables parce que son nom est grand, il est saint et sa gloire incommensurable comme l’attestent tous les auteurs sacrés et surtout les prophètes. Ézéchiel par exemple voit plusieurs fois la gloire de Dieu durant son ministère. Je continue de lire dans le chapitre trois du livre d’Ézéchiel.

La main de l’Éternel fut encore sur moi en ce lieu, et il me dit : Lève-toi, sors vers la vallée, et là je te parlerai. Je me levai donc et je sortis vers la vallée. Et voici que la gloire de l’Éternel se tenait là, identique à la gloire que j’avais contemplée près du fleuve Kebar. Alors je tombai la face contre terre (Ézéchiel 3.22-23).

Ézéchiel a déjà donné une description détaillée de la gloire de Dieu qui est fantasmagorique, c’est le moins qu’on puisse dire. Le roi David définit la gloire de Dieu en termes qui nous sont plus accessibles dans le psaume 8, quand il écrit :

Éternel, notre Seigneur, que ta gloire est admirable sur la terre tout entière ! Au-dessus du ciel, on célèbre ta splendeur. – Tous les cieux proclament combien Dieu est glorieux, l’étendue céleste publie l’œuvre de ses mains (Psaumes 8.2 ; 19.2).

La beauté, la puissance et la complexité qu’on rencontre partout dans l’univers crient la gloire de Dieu. Le prophète Ésaïe, quant à lui, voit venir l’Éternel revêtu « d’habits écarlates, drapé avec splendeur, et qui s’avance fièrement dans l’éclat de sa force » (Ésaïe 63.1). Et puis qu’on l’accepte ou pas, la création de l’homme est le chef-d’œuvre de Dieu. Pour les scientifiques par contre, notre origine est moins noble. Quand j’étais encore sur les bancs de l’école, j’ai appris que je descendais du singe. Depuis on a évolué, mais je ne sais pas trop dans quel sens puisque j’ai récemment lu que nous avons beaucoup de points communs avec les mycoses, ces champignons microscopiques. Dans son épître aux Romains, Paul écrit :

Depuis la création du monde, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité se voient dans ses œuvres quand on y réfléchit. Les hommes n’ont donc aucune excuse, car alors qu’ils connaissent Dieu, ils ont refusé de lui rendre l’honneur que l’on doit à Dieu et de lui exprimer leur reconnaissance. Ils se sont égarés dans des raisonnements absurdes et leur pensée dépourvue d’intelligence s’est trouvée obscurcie. Ils se prétendent intelligents, mais ils sont devenus fous (Romains 1.20-22).

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires