Les émissions

10 déc. 2025

Hébreux 13.3-9

Sur le petit écran, que ce soit la télé ou celui de l’ordinateur, nous sommes sans cesse bombardés par les tragédies et les détresses qui surviennent aux quatre coins du monde. Pour survivre à ces émotions fortes, on est obligé de s’enfermer dans un cocon et fermer les yeux devant ceux qui souffrent. Pourtant, les Écritures nous ordonnent de ne pas les oublier. Je continue de lire dans le chapitre treize de l’épître aux Hébreux.

Ayez le souci de ceux qui sont en prison, comme si vous étiez enchaînés avec eux, et de ceux qui sont maltraités, puisque vous aussi vous partagez leur condition terrestre (Hébreux 13.3).

La véritable patrie des croyants est le royaume des cieux, mais tant que je suis dans un corps mortel, je connaîtrai de multiples souffrances liées à ma condition humaine.

La compassion est une expression concrète de l’amour et il est plus facile de s’identifier à la situation douloureuse de quelqu’un quand on est soi-même passé par la même expérience. Comme tout le monde, j’ai déjà été malade, ce qui fait que quand je vais voir une personne sur un lit d’hôpital, je peux compatir à sa douleur. Par contre, je n’ai jamais fait de la prison, du moins pas encore, et pourtant, il ne m’est pas trop difficile d’imaginer les restrictions qui sont imposées à une personne incarcérée, et puis lui rendre visite permet de rompre sa solitude et lui apporter un peu de chaleur humaine et du réconfort. Matthieu rapporte que Jésus a dit :

Faites pour les autres tout ce que vous voudriez qu’ils fassent pour vous, car c’est là tout l’enseignement de la Loi et des prophètes (Matthieu 7.12).

Envers quelqu’un qui est dans le besoin, il est possible de faire preuve de compassion de plusieurs manières. Je peux être présent sans qu’il soit même nécessaire de parler ; je peux intercéder pour lui (Colossiens 4.18) ; et je peux l’aider de manière concrète, en retroussant mes manches ou avec des espèces sonnantes et trébuchantes (Philippiens 4.14-16). Aux Galates, l’apôtre Paul écrit :

Aidez-vous les uns les autres à porter vos fardeaux. De cette manière, vous accomplirez la loi du Christ (Galates 6.2).

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires