Les émissions

16 mars 2023

Jean 16.21 – 17.1

La plupart des gens évitent de parler de la mort, surtout de la leur qui pourtant est plus que certaine parce que la dame à la faux fait peur et pour de bonnes raisons. Mais ce n’est pas en évitant de parler de la mort qu’on ne va pas mourir, et pourtant, cette façon de l’occulter est très répandue. Jésus sait que sa dernière heure est sur le point de sonner, et que pour lui, la mort va être une épreuve terrible parce qu’il est destiné à devenir péché et à subir le jugement de Dieu. Pourtant, c’est rempli d’une paix parfaite et de joie qu’il donne ses dernières instructions à ses onze apôtres. Il les avertit à l’avance de ce qui va lui arriver et comment ils vont réagir. Ils seront dans une très grande détresse, mais elle sera suivie d’une immense joie. Certes, ils vont perdre leur plus grand ami, mais ils le reverront. Jésus va donner sa vie en rançon pour les péchés des hommes, mais il la reprendra car il est la vie; il possède la vie en lui-même. Les onze apôtres vont traverser une épreuve terrible faite d’angoisses et de terreurs que Jésus compare à une femme sur le point d’accoucher, mais une fois l’enfant né, tout est joie et lumière. Pareillement, après la résurrection, quand les disciples reverront Jésus, ils éprouveront un immense bonheur qui les accompagnera et transcendera toutes les circonstances de leur vie et en particulier les persécutions qu’ils auront à subir. Leur joie sera débordante parce qu’ils comprendront l’œuvre de la rédemption accomplie par leur Maître. En mourant, Jésus a vaincu la mort, et désormais il vit aux siècles des siècles. L’apôtre Paul écrit :

Nous savons que le Christ ressuscité des morts ne meurt plus ; c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes. Mais à présent, il est vivant… (Romains 6.9-10).

Le croyant qui traverse une période particulièrement difficile, peut quand même se réjouir parce qu’il sait que l’épreuve prendra fin et que Dieu prend soin de ses enfants. Il sait aussi que là-haut, dans le royaume des cieux, sa joie dans la présence de Jésus surpassera infiniment toutes les souffrances qu’il aura connues ici-bas. Je continue à lire dans le chapitre 16 de l’évangile selon Jean.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires