Les émissions

08 févr. 2023

Jean 4.1-30

Dès que quelqu’un fait quoique ce soit digne de louanges, on peut être sûr qu’il va faire des envieux qui, sous un prétexte ou sous un autre, vont s’efforcer de lui mettre des bâtons dans les roues. Au premier siècle de notre ère, Jérusalem grouille d’une faune peu recommandable : des religieux orthodoxes, et ils n’apprécient pas du tout les succès de Jésus car il fait ombrage à leur main mise sur le peuple. Dans le livre des Proverbes, on lit : « Cruelle est la colère et impétueuse la fureur, mais qui tiendra devant la jalousie (Proverbes 27.4) ? ». Dès le début de son ministère et pendant toute sa durée, Jésus a été continuellement confronté à la hargne des chefs religieux juifs, et en particulier des pharisiens, qui envieux et jaloux, l’ont poursuivi avec fureur pour finalement le faire mettre à mort de la façon la plus cruelle qui soit à cette époque. Je commence maintenant à lire le chapitre 4 de l’évangile selon Jean.

Les pharisiens avaient entendu dire que Jésus faisait et baptisait plus de disciples que Jean. (À vrai dire, Jésus lui-même ne baptisait personne, il laissait ce soin à ses disciples.) Lorsque Jésus l’apprit, il quitta la Judée et retourna en Galilée (Jean 4.1-3).

Selon les autres évangiles, Jean-Baptiste est maintenant en prison. Jésus est seul à baptiser et sa popularité grandissante attire l’attention des pharisiens. Le Seigneur sait très bien qu’il doit aller à la croix mais en attendant son heure, il a un agenda chargé. Afin d’accomplir toute l’œuvre que le Père lui a confiée, il doit agir avec prudence et ne pas provoquer trop tôt un conflit avec la pègre religieuse qui le surveille. Alors il quitte la Judée pour se rendre en Galilée dans le nord du pays.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires