Les émissions

14 nov. 2022

Lévitique 22.26 – 23.11

Quand je suis parti faire le service militaire, j’avais la vague idée que ma vie allait changer mais je ne savais pas à quel point. Dès qu’on est arrivé à la gare, des camions nous attendaient pour nous amener à la caserne. On a reçu notre paquetage et la vie civile était définitivement terminée pour les 16 mois à venir, à part les permissions bien sûr. A l’armée tout est prévu dans les moindres détails. Eh bien avec la loi de Moïse, c’est un peu pareil et pour les Israélites c’est comme s’ils étaient au régiment. Après avoir énoncé une série de règles sur la pureté rituelle et personnelle des prêtres, le chapitre 22 du Lévitique donne des directives d’ordre général. Je continue à le lire.

L’Éternel parla à Moïse en ces termes : — Quand un veau, un agneau ou un chevreau naîtra, il restera sept jours avec sa mère ; à partir du huitième jour seulement, il pourra être agréé comme sacrifice consumé offert à l’Éternel. Mais vous n’immolerez jamais une vache, une brebis ou une chèvre le même jour que son petit. Quand vous offrirez un sacrifice de reconnaissance à l’Éternel, faites-le de manière à être agréés. Il sera mangé le jour même ; vous n’en laisserez rien jusqu’au lendemain matin. Je suis l’Éternel (Lévitique 22.26-30).

Trois prescriptions nous sont données dans ce passage. La première est que l’animal nouveau-né doit avoir passé au moins huit jours avec sa mère avant de passer à la casserole ; la seconde est destinée à développer des sentiments de respect envers les animaux, ainsi que le souci de préserver leur vie; ce n’est pas simplement de la viande sur pattes. En conséquence, il est interdit d’immoler le même jour la mère et son petit, que ce soit pour la boucherie ou pour un sacrifice. La troisième prescription rappelle que les Israélites doivent faire des offrandes en obéissant strictement aux règles mises en place par la Loi afin qu’elles soient agréées. C’est plus qu’évident, mais la suite va montrer que l’Éternel est justifié d’insister si lourdement sur le respect de sa Loi.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 02 2023

Émission du jour | Jean 1.20-51

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

Nos partenaires