Les émissions

25 oct. 2022

Lévitique 9.1 – 10.3

On peut définir la religion de mille et une manières et je crois bien que c’est ce que j’ai déjà tenté de faire. Mais qu’à cela ne tienne, je persiste. Quand j’étudiais la théologie, on nous a dit que dans le monde, il y avait, à la louche deux mille systèmes religieux. Ça fait beaucoup et pourtant, dernièrement, j’ai lu quelque part que la louche a considérablement augmenté de volume puisqu’il y en aurait cinq mille. Peu importe le nombre, ce qui compte est que la quasi totalité de ces différentes façons de concevoir la divinité ont un dénominateur commun. Elles enseignent que l’homme a quelque chose à offrir à son dieu. Sous l’Ancienne Alliance, le système lévitique comportait un rituel strict et particulièrement élaboré. N’est pas prêtre qui veut et le cérémonial pour le devenir est complexe et a duré sept jours. Mais ça y est, ils sont dorénavant consacrés. Ce dernier mot est intéressant parce que l’équivalent hébreu signifie littéralement « les mains remplies. » Eh oui! La vraie consécration n’est pas quand je crois faire quelque bonne action pour Dieu, mais bien plutôt quand je vais à Lui les mains vides attendant qu’Il me les remplisse avec son ordre de mission. Dans le chapitre 8 du Lévitique, nous avons participé aux différentes cérémonies qui ont conduit à la consécration des prêtres. Maintenant va donc pouvoir commencer le sacerdoce d’Aaron, premier grand-prêtre, et de ses fils. Le chapitre 9 décrit le rituel quotidien des prêtres et c’est le seul endroit dans les Textes sacrés où cette information nous est donnée. Je commence à le lire :

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 26 2024

Émission du jour | Néhémie 2.1-18

Néhémie envoyé à Jérusalem

Nos partenaires