Les émissions

29 nov. 2022

Luc 3.1 – 4.2

Certaines personnes ont une profession officielle, mais à côté, ils ont une passion ou un violon d’Ingres qui tient davantage de place dans leur vie que leur gagne-pain. On sait que Luc est médecin puisque l’apôtre Paul l’appelle « le médecin bien-aimé (Colossiens 4.14; LSG) », mais c’est ce qui est écrit sur son état civil. En réalité, on le connaît et on l’apprécie surtout en tant qu’historien, et un historien sérieux, très méticuleux et hors pair, qui enracine tout ce qu’il écrit dans « l’ici et maintenant » de son siècle. C’est ainsi qu’il rattache les ministères de Jean-Baptiste et de Jésus-Christ dans l’histoire profane de son époque. Tibère est alors l’empereur mégalo-maniaque de service. Quant à Ponce Pilate, il fut nommé gouverneur ou plutôt préfet de la Judée, la province où se trouve Jérusalem, à partir de l’an 26 et exerça sa fonction jusqu’en 36. Il s’opposait généralement aux Juifs qu’il méprisait. Selon l’historien hébreu Flavius Josèphe, Pilate a versé beaucoup de sang juif en Judée et en Samarie, la province au nord de la Judée. En bon despote, il aurait aussi puisé dans le trésor du temple. Hérode Antipas est celui qui mit à mort Jean-Baptiste. Il régna de l’an 4 avant J-C à l’an 39. Son royaume était vassal de Rome.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

mars 27 2023

Émission du jour | Jean 20.24 – 21.25

La pêche miraculeuse

Nos partenaires