Les émissions

11 mars 2024

Néhémie 11.1 – 13.31

Il y a presque une cinquantaine d’années, le gouvernement français a confié aux urbanistes le soin de construire de toutes pièces des villes dites « nouvelles ». J’en connais une qui s’appelle « l’Isle d’Abeau » à environ 30 km de Lyon et qui fut inaugurée en 1970. Elle a été conçue clé en main pour ainsi dire, avec commerces et maisons de quartiers, et le plan d’occupation des sols avait même prévu des terrains pour des lieux de culte. Ensuite, on a prédéterminé les endroits où sont bâtis les appartements locatifs et les maisons individuelles. Vu la situation privilégiée de l’Isle d’Abeau relativement proche de Lyon, il n’a pas été difficile de trouver du monde pour la peupler. De nos jours, beaucoup de gens souhaitent habiter dans les grandes villes où leurs banlieues.

Si aujourd’hui on se bouscule pour vivre dans Jérusalem, comme dans toute les grandes villes, il n’en a pas toujours été ainsi. Après le retour d’exil du peuple juif et une fois les murailles d’enceinte reconstruites sous la conduite de Néhémie, il restait à trouver les familles pour la peupler. Mais comme le 7e mois qui est une époque de rassemblements obligatoires est arrivé, il a d’abord fallu célébrer la fête des Trompettes qui coïncide avec le Nouvel An de l’année civile, puis la fête des Cabanes, pendant laquelle la Loi de Moïse est lue au peuple par le prêtre Esdras et expliquée par les Lévites, ce qui suscite un renouveau spirituel remarquable. Cette lecture a une telle influence sur les Israélites qu’elle conduit à une très longue prière de repentance où tous, grands et petits, reconnaissent leurs fautes devant l’Éternel et s’engagent par serment à obéir désormais à la Loi. Tout est bien qui finit bien donc. Pas tout à fait ! Comme je l’ai déjà dit, il reste encore à peupler la ville de Jérusalem nouvellement protégée par la reconstruction de la muraille d’enceinte. Il est en effet nécessaire de la pourvoir d’un nombre suffisant d’hommes capables d’en assurer la garde et de la défendre si besoin est. Maintenant que les solennités du 7e mois sont terminées, ce problème va être abordé par les responsables du peuple.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires