Les émissions

19 déc. 2025

Osée 4.6-19

Un petit enfant s’avance sur la glace qui recouvre le lac et je sais que son épaisseur est insuffisante pour soutenir son poids. J’ai alors le choix entre l’avertir pour l’empêcher de sombrer dans l’eau, ou bien jouer à l’indifférent et le laisser faire. Mais comme je possède une connaissance qu’il n’a pas, ma responsabilité morale est engagée, et si je ne l’assume pas, je me rends coupable d’un acte malveillant envers cet enfant. Je continue de lire dans le chapitre quatre du livre du prophète Osée.

Oui, mon peuple périt faute de connaissance parce que vous, les prêtres, vous avez rejeté la connaissance. Je vous rejetterai et vous ne serez plus mes prêtres. Vous avez oublié la Loi de votre Dieu ; moi aussi, à mon tour, j’oublierai vos enfants (Osée 4.6).

« Mon peuple périt » est au parfait prophétique, un temps qui considère l’avenir comme déjà accompli.

Il est probable que ces prêtres n’ont pas été nommés à leur fonction par le roi Jéroboam II, mais sont de la lignée d’Aaron, le premier grand-prêtre ; ils sont donc légitimes. Ces hommes seuls ont le droit d’exercer le sacerdoce devant l’Éternel et ils sont fort respectés par le peuple. Or, l’une des fonctions des prêtres est d’enseigner la Loi contenue dans les 5 livres de Moïse (le Pentateuque). Dans le Deutéronome, on lit :

Moïse mit cette Loi par écrit et la confia aux prêtres… Il leur donna cet ordre : Tous les sept ans, au moment où commencera l’année de la remise des dettes, lors de la fête des Cabanes… Vous rassemblerez tout le peuple, les hommes, les femmes, les enfants et les étrangers qui résident chez vous, afin qu’ils entendent la lecture de la Loi, qu’ils apprennent à révérer l’Éternel votre Dieu, à obéir à toute cette Loi et à appliquer toutes ses ordonnances (Deutéronome 31.9-10, 12 ; comparez Jérémie 18.18 ; Malachie 2.7).

Quand le roi Josaphat monte sur le trône, il envoie des lévites et des prêtres dans tout son territoire, et dans le second livre des Chroniques, on lit que « ils enseignèrent en Juda, ayant avec eux le livre de la Loi de l’Éternel. Ils parcoururent toutes les villes de Juda pour enseigner le peuple » (2Chroniques 17.9).

Après son retour de l’exil babylonien, le peuple est sous l’autorité du prêtre Esdras dont il est écrit que « il prenait grand soin d’étudier la Loi de l’Éternel et de l’appliquer, ainsi que d’enseigner les lois et le droit aux Israélites » (Esdras 7.10). Si sous le règne de Jéroboam II, le peuple est tout orienté vers l’idolâtrie, c’est en grande partie la faute des prêtres qui n’ont pas fait leur devoir. En conséquence, ils subiront un double châtiment, l’un contre leur personne et l’autre contre leurs enfants qui n’hériteront pas la prêtrise de leur père puisqu’ils périront ou seront déportés par les Assyriens.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires