Les émissions

10 déc. 2024

Philippiens 2.8-11

Au sujet de John Wesley, le fondateur du mouvement qui a donné naissance aux Églises méthodistes, on raconte une histoire amusante. Un jour, au cours d’une promenade, il est sur le point de passer sur un pont très étroit qui ne peut accommoder qu’une seule personne à la fois. Mais soudainement, il aperçoit de l’autre côté du pont, un prêcheur qui ne partage pas du tout ses convictions et qui éprouve même de la haine pour lui. Or, cet homme qui commence lui aussi à traverser le pont, fixe Wesley du regard et lui dit : « Je ne cède jamais devant un insensé ». Ce dernier le regarde, sourit, fait un pas en arrière et répond : « Moi si, toujours ! » Wesley a su comment mettre en pratique le proverbe paradoxal qui dit :

Ne réponds pas à l’insensé selon sa stupidité, de peur que tu ne lui ressembles toi-même. Réponds à l’insensé selon sa stupidité, de peur qu’il ne se prenne pour sage à ses propres yeux (Proverbes 26.4-5).

Wesley a su reprendre ce prêcheur arrogant avec des paroles appropriées et judicieuses afin qu’il ne s’imagine pas une minute être le plus fort et le plus malin. Mais en même temps, en s’effaçant devant son adversaire, il ne provoque pas sa colère qui est sur le point d’exploser. À la place de Wesley, j’ai bien peur que mon sang n’aurait fait qu’un tour et que j’aurais fait face à ce goujat prêt à en découdre avec lui. Mais devant ce bouledogue, Wesley a la sagesse d’adopter la position basse et humble qui est tellement contraire à notre impulsion naturelle, toujours prête à défendre ce qu’on pense être ses droits.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 02 2023

Émission du jour | Jean 1.20-51

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

Nos partenaires