Les émissions

25 nov. 2024

Proverbes 27.1-27

Nous sommes de plus en plus occupés et préoccupés par des tas de choses diverses et variées. Alors, il est facile de différer, de remettre à plus tard ce qui ne devrait pas attendre et ainsi se conformer à l’adage : « Ne fais pas aujourd’hui ce que tu peux faire demain. » Les Sud-Américains ont un mot pour ce comportement laisser-faire : « Magnana — demain », mais par là, ils veulent justement dire l’inverse : « ce n’est pas urgent et pas pour demain ». En espagnol un proverbe dit : « La route “ plus tard ” mène à la maison “ jamais ”. » Ce n’est pas nécessairement la bonne volonté qui manque à celui qui remet sans arrêt au lendemain ce qu’il devrait faire le jour même, mais l’énergie, le temps, et puis il y a tant d’autres priorités. Alors parfois on se console, en disant : « Après tout, c’est l’intention qui compte. ».

C’est à voir, parce qu’un dicton populaire dit aussi que « l’enfer est pavé de bonnes intentions ». Quant aux anglais, ils disent : « Repousser à plus tard est le voleur de temps », ce qui est du même ordre d’idée que cette parole de l’écrivain André Gide : « Je tergiverse et le temps fuit ».

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 02 2023

Émission du jour | Jean 1.20-51

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

Nos partenaires