Les émissions

26 nov. 2024

Proverbes 28.1-28

Aussi bizarre que cela puisse paraître, il est tout à fait possible de créer une fausse réalité. Certains psychologues et plus exactement les hypnothérapeutes ont des moyens sophistiqués pour réaliser ce genre de prouesse, mais en réalité, n’importe qui peut faire cela; il suffit simplement de donner un nom à quelque chose qui n’existe pas. C’est de cette manière qu’on a inventé certains désordres psychiques et je ne serais pas étonné si c’étaient les laboratoires pharmaceutiques qui ont eu cette idée géniale. Ainsi, aux États-Unis, la machine psycho-pharmaceutique a réussi à médicaliser l’attitude pourrie des mauvais élèves. Ce ne sont plus des cancres mal élevés, mais des malades à qui il faut des pilules. De cette façon, chacun y trouve son compte, le complexe pharmaceutique qui empoche le pognon et les parents qui se trouvent déresponsabilisés.

On peut aussi donner une apparence honorable à n’importe quoi si c’est quelqu’un en blouse blanche qui l’explique dans un jargon spécialisé incompréhensible. C’est ainsi que la mauvaise conscience due à la conviction d’avoir fait une entorse aux règles morales et qu’on appelait autrefois « péché » a été recadrée en complexe de culpabilité qui se soigne par des thérapies et des pilules multicolores.

Le sentiment oppressant d’avoir mal agi s’exprime d’une manière ou d’une autre, par un symptôme physique ou psychique ou par les deux. Les spécialistes sont capables de le manipuler, mais pas de l’éliminer. Pour l’effacer, vous et moi avons besoin du pardon de Dieu.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 26 2024

Émission du jour | Néhémie 2.1-18

Néhémie envoyé à Jérusalem

Nos partenaires