Les émissions

16 août 2024

Psaumes 100.1 – 102.29

Lorsque je vais voir un beau feu d’artifice, je reste bouche bée d’admiration devant les éclatements de lumière multicolore qui se succèdent dans l’obscurité de la nuit. Mais ce qui me tient vraiment en haleine est l’attente du bouquet final qui est la signature de tout le spectacle. Eh bien pareillement, le psaume 100 clôt de façon grandiose la série depuis le 93, centrée sur le règne de Dieu, qui invite toute la terre à le servir et à le louer. Cette série a débuté par : « L’Éternel règne, revêtu de majesté », paroles qui se réaliseront pleinement quand Jésus-Christ instaurera son royaume de gloire sur terre. La première fois qu’il est venu ici-bas, ce fut comme pauvre petit bébé insignifiant, totalement dépendant de ses parents et sans la moindre parcelle de majesté. Mais quand il reviendra, il sera revêtu de magnificence.

Après le psaume 93, le 94 commence par : « Dieu des vengeances, Éternel, fais briller ta splendeur ! » qui est une affirmation énergique du triomphe final de l’Éternel. À son retour, le Messie va mettre de l’ordre sur cette terre en imposant sa loi avec un sceptre de fer (Psaume 2.9 ; Apocalypse 12.5 ; 19.15). Puis il étalera sa gloire sur le monde entier, ce qui est clairement exprimé dans les psaumes 95 à 99, chacun d’eux débutant par :

Venez, chantons à l’Éternel ; jetons des cris de joie au rocher de notre salut (Psaumes 95.1). Chantez à l’Éternel un cantique nouveau ; chantez à l’Éternel, vous toute la terre ! (Psaumes 96.1). L’Éternel règne ; que la terre tressaille de joie, que les îles nombreuses se réjouissent ! (Psaumes 97.1). Chantez à l’Éternel un cantique nouveau ! Car il a fait des choses merveilleuses (Psaumes 98.1). L’Éternel règne ; que les peuples tremblent ! (Psaumes 99.1).

Nous arrivons donc maintenant au Psaume 100 qui célèbre lui aussi l’Éternel en exhortant ses fidèles et la terre entière à l’adorer et à le servir. Je commence à le lire.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires