Les émissions

18 juil. 2024

Psaumes 32.1-11

Quelle est la plus formidable et la plus noble de toutes les expériences humaines possibles et imaginables ? Je n’ai pas à l’esprit un de ces événements majeurs de la vie comme le coup de foudre, se marier, avoir un enfant, un voyage inoubliable, ou encore une grande réussite universitaire ou professionnelle. Ces circonstances heureuses de la vie sont éphémères et avec le temps elles finissent toutes par s’estomper. Je pense à un autre type d’événement qui se situe dans le domaine spirituel. À mon avis, c’est être pardonné, mais pas simplement par quelqu’un que vous avez blessé, non ! Je parle de cette connaissance qui consiste à savoir que toutes ses fautes ont été effacées et oubliées par Dieu, le juge de toute la terre. Voilà l’expérience la plus formidable qu’un être humain puisse faire. C’est aussi l’avis du grand roi David qui commence le Psaume 32 en disant :

Heureux l’homme dont la faute est effacée, et le péché pardonné ! (Psaumes 32.1).

Dans le psautier, cet hymne de reconnaissance précède, alors que logiquement il aurait dû suivre le 51, un psaume qui est une longue confession des péchés où David écrit :

Aie pitié de moi, ô Dieu, toi qui es si bon ! Efface mes torts, tu es si compatissant ! Lave-moi de mon péché ! Purifie-moi de ma faute ! Car je reconnais mes torts : la pensée de mon péché me poursuit sans cesse. Contre toi, contre toi seul, j’ai péché, j’ai commis ce qui est mal à tes yeux. Purifie-moi du péché avec un rameau d’hysope, et je serai pur ! Lave-moi et je serai plus blanc même que la neige (Psaumes 51.3-6, 9).

Après avoir reconnu ses péchés sans chercher des excuses, David ajoute :

Rends-moi la joie du salut, et affermis-moi par ton Esprit généreux ! Alors je pourrai montrer à qui est coupable le chemin que tu prescris pour que les pécheurs reviennent à toi (Psaumes 51.14-15).

Cet enseignement que David promet de donner aux coupables repentants nous est donné dans le Psaume 32. Il comporte deux parties principales : tout d’abord, la raison de sa composition, c’est à dire ce qui s’est passé dans la vie de David qui l’a contraint à confesser ses fautes afin d’obtenir le pardon de Dieu, puis en second lieu, une exhortation dans laquelle le roi coupable nous fait part des conséquences de l’expérience qu’il vient de raconter. Par sa structure, on peut considérer que le psaume 32 est un dialogue à trois dans lequel David s’adresse tour à tour à l’Éternel puis aux fidèles rassemblés dans le sanctuaire. Il leur dit qu’en confessant ses fautes à l’Éternel, il a été pardonné et rétabli dans sa relation avec lui.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires