Les émissions

24 juil. 2024

Psaumes 41.1 – 43.5

Il y a déjà fort longtemps, je suis devenu ami avec un étudiant qui faisait du nettoyage pour survivre. Nous parlions souvent ensemble et refaisions le monde. Il a très bien réussi et est devenu un homme important avec de grandes responsabilités. Un jour, je me suis trouvé dans une situation difficile et j’ai sollicité son aide, mais il ne me connaissait plus. Ce fut pour moi une très grande déconvenue.

La trahison d’un ami fait partie de ces expériences particulièrement douloureuses qui peuvent arriver à n’importe qui, même à un grand roi comme David. Dans le Psaume 41, c’est un souverain puissant, mais entouré d’ennemis qui veulent sa perte. Il se trouve dans une passe difficile, miné par la maladie, et hanté par la culpabilité à cause des graves péchés qu’il a commis. Il se rend aussi compte qu’un complot contre lui se trame dans l’ombre, mais il n’a pas l’énergie nécessaire pour le conjurer. Cependant, ce qui afflige le plus David, est qu’un certain Ahithophel, son conseiller personnel qu’il considérait comme un ami sur qui il pouvait compter, s’est joint à la rébellion de son fils Absalom. Quand ce traître a vu que ses conseils judicieux pour en finir une fois pour toutes avec le roi n’étaient sont pas suivis, en fin stratège il comprend que la partie est perdue d’avance et va se pendre. Le Seigneur Jésus a cité une parole du psaume 41 (v.9,10) pour comparer l’expérience de David à la sienne (Jean 13.18).

Le psaume 41 clôt le premier livre du psautier. Il commence comme le psaume premier par le mot « Heureux ». Le verset 14, le dernier, ne fait pas partie du psaume. C’est une parole d’adoration ajoutée à la fin du premier livre des Psaumes par les scribes qui ont divisé le recueil en cinq livres.

Il y a déjà fort longtemps, je suis devenu ami avec un étudiant qui faisait du nettoyage pour survivre. Nous parlions souvent ensemble et refaisions le monde. Il a très bien réussi et est devenu un homme important avec de grandes responsabilités. Un jour, je me suis trouvé dans une situation difficile et j’ai sollicité son aide, mais il ne me connaissait plus. Ce fut pour moi une très grande déconvenue.

La trahison d’un ami fait partie de ces expériences particulièrement douloureuses qui peuvent arriver à n’importe qui, même à un grand roi comme David. Dans le Psaume 41, c’est un souverain puissant, mais entouré d’ennemis qui veulent sa perte. Il se trouve dans une passe difficile, miné par la maladie, et hanté par la culpabilité à cause des graves péchés qu’il a commis. Il se rend aussi compte qu’un complot contre lui se trame dans l’ombre, mais il n’a pas l’énergie nécessaire pour le conjurer. Cependant, ce qui afflige le plus David, est qu’un certain Ahithophel, son conseiller personnel qu’il considérait comme un ami sur qui il pouvait compter, s’est joint à la rébellion de son fils Absalom. Quand ce traître a vu que ses conseils judicieux pour en finir une fois pour toutes avec le roi n’étaient sont pas suivis, en fin stratège il comprend que la partie est perdue d’avance et va se pendre. Le Seigneur Jésus a cité une parole du psaume 41 (v.9,10) pour comparer l’expérience de David à la sienne (Jean 13.18).

Le psaume 41 clôt le premier livre du psautier. Il commence comme le psaume premier par le mot « Heureux ». Le verset 14, le dernier, ne fait pas partie du psaume. C’est une parole d’adoration ajoutée à la fin du premier livre des Psaumes par les scribes qui ont divisé le recueil en cinq livres.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires