Les émissions

27 juin 2024

Psaumes 5.1 – 7.18

Qu’est-ce que tous les êtres humains ont en commun ? Telle quelle, cette question n’a pas de sens parce que nous avons des tas de similarités à tous les niveaux, que ce soient physique, psychologique, émotionnel, aspiration, les besoin, etc. cela dit, je crois quand même me souvenir avoir appris qu’un de nos principaux dénominateurs communs est la recherche du bonheur ou tout au moins du bien-être, c’est-à-dire ne pas souffrir. Ce désir est tout à fait légitime et fait d’ailleurs partie de la philosophie du bouddhisme. Mais comme chacun sait, on ne peut indéfiniment supprimer toutes les causes de douleur, car comme le dit si bien un texte du livre de Job :

L’homme est né pour la souffrance comme les étincelles pour voler (Job 5.7).

Une personne normalement constituée n’est pas masochiste ; elle n’apprécie pas les coups de bâton. Voilà pourquoi, depuis la nuit des temps les hommes cherchent du secours en invoquant Dieu. C’est l’expérience de la plupart des auteurs des Textes Sacrés et surtout du roi David qui a écrit des psaumes de supplication, dont le 5e qui est aussi une prière du matin. Il l’a rédigé alors que sa vie est gravement menacée. Dans sa détresse, il invoque l’Éternel et exprime sa confiance en lui. Il souligne la justice et la sainteté de Dieu, et sa grâce qui lui permet d’obtenir sa faveur. Puis il demande la destruction de ses adversaires et enfin il chante sa joie en l’Éternel. Ce psaume fait partie d’un groupe qui fait un pont entre le 3e et le 7e qui sont tous deux des psaumes messianiques.

  • Ces 3 psaumes, 4, 5 et 6, sont d’abord l’expérience personnelle de David.
  • Mais en second lieu, elle prophétise l’expérience d’Israël à la fin des temps, lorsque la nation sera persécutée par l’Antichrist.
  • En troisième lieu, ces 3 psaumes sont applicables à tous les croyants de tous les temps qui souffrent à cause de leur foi.

Quelqu’un a défini le ton et le caractère du Psaume 5 de la façon suivante :

C’est une prière de foi exprimée par un cœur qui discerne, d’une part que Dieu est le bouclier et le rémunérateur de ceux qui le cherchent, et d’autre part que les fidèles doivent constamment faire face au mal et à l’impiété. En fait, le thème essentiel de ce psaume est l’âme affligée à cause d’une adversité excessive. On y découvre que la patience est générée par la persécution et la joie du psalmiste déborde à cause de la certitude de sa délivrance même si celle-ci est reportée pour des raisons cachées dans l’amour de Dieu.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 26 2024

Émission du jour | Néhémie 2.1-18

Néhémie envoyé à Jérusalem

Nos partenaires