Les émissions

06 août 2024

Psaumes 69.1 – 71.24

Une majorité de gens rejettent l’existence de Dieu à cause de la présence du mal sur terre ; je les comprends, mais en partie seulement. En effet, ils n’ont aucune explication et n’en cherchent pas concernant la personne du Christ qu’ils définissent vaguement comme un grand homme. Ça n’explique rien du tout et ça ne colle pas avec la réalité car personne, aussi admirable soit-il, ne s’est jamais comporté comme Jésus. De plus, nul comme lui n’a eu son calvaire prophétisé des siècles en avance par plusieurs textes dont le Psaume 69, au point où l’antique version syriaque l’a intitulé : « Prophétie de la passion de Jésus-Christ et de son rejet par les Juifs ». Ce psaume, ainsi que les deux suivants, font partie des prières d’appel au secours à l’occasion d’une persécution. Le psaume 69 va de pair avec le psaume 22 car tous deux traitent du thème de la souffrance imméritée, subie en grande partie par ceux qui manifestent une loyauté constante et inébranlable envers Dieu.

Alors que le cantique 68 était triomphal, le 69 est un long cri de détresse. Le psalmiste personnifie le Messie qui subira le supplice. Après le 22e, le Psaume 69 est le plus cité dans le Nouveau Testament.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires