Les émissions

25 oct. 2023

Romains 3.21-26

Il est arrivé à plusieurs reprises qu’on me dise : « j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t’annoncer ; laquelle veux-tu que je te donne en premier lieu ? » J’ai toujours répondu : « dis-moi d’abord celle qui est désagréable ! » Parce qu’ensuite, la bonne met du baume sur le cœur. Eh bien ! Dans l’Épître qu’il adresse aux Romains, l’apôtre Paul fait de même. Il se montre tout d’abord plutôt brutal quand il établit la condamnation universelle de la race humaine à grands coups de massue. Chaque être humain est sous un anathème; il est placé sans appel possible, sous le verdict du jugement divin à cause du péché endémique qui habite son cœur, et il n’y a pas d’exception. C’est dur à entendre. Heureusement que maintenant vient la bonne nouvelle. Il existe une solution, une seule et elle vient de Dieu. Mais avant de continuer à lire le texte du chapitre 3 de cette Épître, et en arrière-plan de ce qui va suivre, je rappelle une fois encore ce qu’un prophète de l’Ancien Testament a dit concernant notre condition spirituelle et morale :

Nous sommes tous semblables à des êtres impurs, toute notre justice est comme des linges souillés. Nous sommes tous flétris comme un feuillage, nos fautes nous emportent comme le vent (Ésaïe 64.6).

Voilà décrit de manière fort exacte et sans détour mon état spirituel devant Dieu.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires