Les émissions

07 nov. 2023

Romains 8.9-18

Il est malheureusement courant d’entendre quelqu’un jurer comme un charretier en prenant le nom de Dieu en vain. En anglais, beaucoup de grossiers personnages utilisent également le nom du Christ, ce qui à mon sens est encore pire. Quelques fois en français on se moque aussi du Saint-Esprit, alors là ça me fait froid dans le dos à cause des paroles que Jésus a dites aux religieux de son époque, et que je cite :

Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné, mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle, ni dans le siècle à venir. Celui qui blasphème contre le Saint-Esprit n’obtiendra jamais de pardon : il est coupable d’un péché éternel (Matthieu 12.32 ; Marc 3.29).

Je reconnais que dans son contexte il n’est pas facile de savoir ce que Jésus veut exactement dire par cet avertissement, mais dans le doute, il vaut mieux avoir le plus grand respect pour Dieu. Cela dit, il est relativement évident que la personne la plus mystérieuse de la Trinité est le Saint-Esprit, parce qu’il agit presque toujours en arrière-plan, dans les coulisses, tandis que le Père ou le Fils est mis en avant. Dans le chapitre 8 du livre des Romains, qui traite de la nouvelle vie du croyant, l’apôtre Paul mentionne le Saint-Esprit 19 fois, ce qui montre bien toute son importance.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

sept. 25 2023

Émission du jour | 2 Rois 3.1 – 4.37

Élie aide une veuve à s'en sortir

Nos partenaires