Les émissions

07 août 2026

Sophonie 1.1-5

Aujourd’hui, quand quelqu’un se dit prophète, c’est pour chatouiller les oreilles de ses auditeurs crédules et se remplir les poches. Cette occupation rémunératrice est à l’opposée de celle des prophètes de l’Éternel dont le rôle est d’abord d’avertir de la venue du jugement autant le peuple choisi que l’ensemble des nations, et en second lieu, d’apporter un message d’espérance. Sophonie ne fait pas exception à cette règle. Sa prophétie comporte deux thèmes principaux : la colère imminente de l’Éternel contre Israël avec un appel pressant à la repentance, suivi de paroles de réconfort qui promettent que même quand il exerce ses jugements, l’Éternel n’oublie pas sa miséricorde, et dans l’avenir il rétablira son peuple.

Dans la première section du livre, l’oracle de Sophonie est un avertissement sévère où il annonce la venue d’un malheur sans précédent. Ce n’est pas comme ça qu’on se fait des amis ou élire à un poste politique, surtout qu’en plus, Sophonie prononce un jugement contre la terre (Sophonie 1.2-3), un thème sur lequel il termine sa prophétie (Sophonie 3.8). Entre ces menaces, il s’adresse deux fois à Juda ou à Jérusalem (Sophonie 1.4-2.3 ; 3.1-7) et une fois aux nations environnantes (Sophonie 2.4-15). Ses oracles sont répartis selon le schéma : a, b, c, b une seconde fois puis a une seconde fois, ce qui sous-entend un texte travaillé. Bien que Sophonie ne soit pas poète, il soigne la composition de ses oracles afin de les rendre harmonieux.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires