Les émissions

07 oct. 2026

Zacharie 7.8-14

On demande à une femme ayant atteint la quarantaine, pourquoi elle ne s’est jamais mariée. Elle répond : « J’ai un poêle qui fume, un chien qui gronde, un perroquet qui jure comme un charretier, et un chat qui roupille toute la journée et court la nuit, alors pourquoi me marierai-je ? Oui, évidemment, qui a besoin d’un mari pareil ? Et puis on a aussi le jeune homme qui tombe amoureux d’un appartement tout aménagé et qui, lui se marie, mais avec le four électrique, l’aspirateur, le frigo et le balai-brosse.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, de telles personnes ne sont pas rares. Ces comportements fous, transposés dans le domaine religieux, pourraient décrire la façon dont les colons juifs adorent l’Éternel. Oh, ils suivent bien les rites du judaïsme, mais seulement pour la forme, sans conviction. Il n’est donc pas étonnant que Dieu profite de la venue de délégués de la ville de Béthel pour reprocher à son peuple la tiédeur de sa dévotion et de son amour pour lui.

Le chapitre 7 décrit l’interlude historique du livre de Zacharie, interlude provoqué par l’arrivée à Jérusalem de personnalités qui viennent implorer la bénédiction de Dieu et pour poser une question religieuse précise aux prêtres et aux prophètes. En gros, ils veulent savoir s’ils doivent continuer à jeûner et à se lamenter quatre jours par an en souvenir des catastrophes qui ont frappé le royaume de Juda quand les Babyloniens ont détruit Jérusalem et le Temple, et se sont emparés de leur pays.

Je continue de lire dans le chapitre sept du livre de Zacharie.

L’Éternel adressa la parole à Zacharie en ces termes : – Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes (Zacharie 7.8-9 a).

Cette formule ou son équivalent, qui sera encore répétée deux fois (Zacharie 8.1, 18) sert à marquer les quatre différentes parties de la réponse de Dieu à la question posée par les représentants des habitants de Béthel. Ces quatre formules qui servent à introduire une réponse de l’Éternel sont liées au premier verset du chapitre sept dans lequel Zacharie précise la date à laquelle il a reçu ces quatre révélations.

Ici, le prophète donne le deuxième message de l’Éternel, la seconde partie de sa réponse. Dieu va rappeler les exhortations des anciens prophètes et surtout les menaces qu’ils ont proférées au peuple de Dieu, combien elles ont été très mal reçues et le châtiment qui a suivi. Ces paroles sont un avertissement à l’adresse des colons juifs qui sont retournés au pays de leurs ancêtres.

Commentaire biblique radiophonique écrit par le pasteur et docteur en théologie : Vernon McGee (1904-1988) et traduit par le pasteur Jacques Iosti.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires