Les études

16 juin 2022

#04 Le règne de Salomon et la construction du Temple (2 Chroniques 1.1-8.2)

Le premier livre des Rois raconte le règne de Salomon qui, à un certain nombre de détails près, est répété dans le second livre des Chroniques.

Je lis le premier chapitre.

Salomon affermit son autorité. L’Éternel était avec lui et lui donna un très grand prestige. Il convoque tous les chefs d’Israël et se rend avec eux à Gabaon où se trouve le Tabernacle fabriqué par Moïse (2Chroniques 1.1-3).

« Affermit » signifie que Salomon a fait le ménage en se débarrassant de ceux qui le gênaient. Gabaon est à 10 km de Jérusalem. Les Rois ne mentionnent pas cette nombreuse escorte.

Le coffre sacré était à Jérusalem, mais c’est devant le tabernacle à Gabaon que se trouvait l’autel de bronze sur lequel Salomon offrit mille holocaustes (2Chroniques 1.4-6).

Salomon fait tout en très grand. Par ce sacrifice, il cherche la face de Dieu qui lui apparaît la nuit suivante et lui demande ce qu’il veut. Il répond :

Accorde-moi la sagesse et l’intelligence nécessaires pour que je sache me conduire à la tête de ce peuple (2Chroniques 1.10).

C’est la bonne réponse qui fait que Dieu lui accorde aussi tout ce qu’il ne demande pas, y compris une longue vie si Salomon marche droit, mais le chroniqueur n’en parle pas parce qu’il n’a pas satisfait cette condition. Cependant, et afin de montrer que l’Éternel l’a béni, l’auteur mentionne déjà la puissance et l’immense richesse que le roi accumula durant sa vie : 1 400 chars et 12 000 hommes d’équipage, de l’argent et de l’or à foison. Cependant, son importante cavalerie et ses innombrables chevaux importés d’Égypte enfreignent la loi de Moïse (Deutéronome 17.16) et Salomon fera bien pire puisqu’il se livrera à l’idolâtrie.

Les chapitres 2 à 5 relatent la construction du Temple qui est un immense chantier où s’activent 150 000 ouvriers et plus de 3 000 contremaîtres, tous des non-Juifs. Par contre, le chroniqueur ne raconte pas la construction du palais royal encore plus luxueux que Versailles parce que ça fait désordre. Pour la construction du temple et sans doute du palais, Salomon demande au roi de Tyr de lui fournir des cèdres et des ouvriers qualifiés. En échange, il fournira des milliers de tonnes de blé, d’orge, de vin et d’huile. Le roi de Tyr lui répond alors :

Je t’envoie donc aussitôt un spécialiste particulièrement habile, fils d’une femme de la tribu de Dan et d’un père de Tyr. Il sait travailler l’or, l’argent, le bronze et le fer, la pierre et le bois ; il sait teindre les étoffes et travailler les tissus de fin lin, et il connaît tout l’art de la sculpture. Il saura réaliser tout projet qui lui sera confié (2Chroniques 2.9-12).

Pour la construction du Tabernacle, c’était un homme de la tribu de Juda que Dieu avait rendu capable de savoir tout faire.

Je commence le chapitre 3.

Salomon commença à bâtir le Temple de l’Éternel à Jérusalem, sur la colline de Moriya où l’Éternel était apparu à son père David (2Chroniques 3.1).

C’est aussi sur cette colline que, sur l’ordre de Dieu, Abraham était prêt à sacrifier son fils Isaac. Les travaux ont commencé la quatrième année du règne de Salomon, en Avril de l’an 966 av. J-C. La description des détails de l’ouvrage est plus ou moins une répétition de 1 Rois (ch. 8-9), mais ici, le chroniqueur mentionne les dimensions impressionnantes de l’autel de bronze qui sont de 10 mètres sur 10 sur 5 de haut. Sa surface est 16 fois plus importante que l’autel construit par Moïse. La cuve qui sert aux ablutions rituelles des prêtres est aussi un gros modèle car elle fait 5 mètres de diamètre et repose sur 12 bœufs de bronze. On a aussi fabriqué dix petites cuves qui servent à purifier les objets nécessaires aux holocaustes, dix chandeliers pour éclairer le lieu saint alors que le tabernacle n’en avait qu’un, dix tables, dont au moins une est pour les 12 pains sacrés, mais on ne sait pas exactement à quoi servent les autres. La liste d’objets continue, puis a lieu la dédicace du temple et la prière de Salomon, suite à quoi Dieu lui dit :

Lorsqu’il n’y aura plus de pluie, lorsque j’ordonnerai aux sauterelles ou à la peste de ravager le pays, si mon peuple prie et recherche ma grâce, s’il se détourne de sa mauvaise conduite, je l’écouterai, je pardonnerai ses péchés et je guérirai son pays. Quant à toi, Salomon, si tu obéis aux ordonnances que je t’ai données, je rendrai stable pour toujours ton trône. Mais si vous négligez mes lois et si vous allez rendre un culte à d’autres dieux, je vous arracherai du pays que je vous ai donné (2Chroniques 7.13-20).

On aime entendre que l’Éternel est miséricordieux mais on préfère oublier sa sévérité.

Je commence le chapitre 8.

Salomon mit vingt ans pour construire le Temple et son propre palais. Puis il reconstruisit les villes que le roi de Tyr lui avait données et y installa des Israélites (2Chroniques 8.1-2).

Les chiffres exacts sont 7 ans pour la construction du temple et 13 ans pour le palais. Salomon est un roi-soleil avant l’heure.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires