Les études

16 juin 2022

#05 La reine de Saba rend visite à Salomon (1 Rois 9.1-10.29)

Le temple est à l’est de Jérusalem sur le mont Morija appelé « colline de Sion ». C’est là qu’Abraham était venu offrir son fils Isaac. Sur cette plate-forme ont succédé trois temples : celui de Salomon, de Zorobabel et celui d’Hérode. Mais sur cet emplacement s’élève aujourd’hui la mosquée d’Omar ou Dôme du rocher.

Je commence le chapitre 9.

Une fois la construction du Temple et du complexe royal achevée, l’Éternel apparaît à Salomon et lui dit : J’ai exaucé ta prière : je fais de cet édifice un lieu saint pour y établir à jamais ma présence. Si tu te conduis avec un cœur intègre et droit, en faisant tout ce que je t’ai ordonné, si tu obéis à mes ordonnances, je rendrai ton trône sur Israël stable pour toujours. Mais si vous vous détournez de moi, si vous n’obéissez pas à mes lois et si vous allez rendre un culte à d’autres dieux, je ferai disparaître le peuple d’Israël de son pays et je détruirai ce Temple et tous les peuples se moqueront d’Israël (1Rois 9.4-9).

Cette apparition de Dieu est un avertissement au roi arrivé au pinacle de la grandeur. L’Éternel a tenu ses promesses ; la suite dépendra de Salomon et de son peuple. Il doit déjà y avoir des gros points noirs dans la vie de Salomon pour motiver une menace aussi sérieuse.

Salomon mit vingt ans pour construire le Temple et le palais royal. Comme le roi de Tyr lui avait fourni trois tonnes et demi d’or et beaucoup de cèdre et de cyprès, Salomon lui donne vingt villes de Galilée. Hiram les examine mais les trouve sans valeur (1Rois 9.10-14).

Au fil du temps et de dépenses pharaoniques, Salomon est débiteur de Hiram. Il veut le rembourser par des villes dont les habitants sont apparentés aux Phéniciens. Selon le livre des Chroniques, Hiram les a rendus à Salomon qui les a peuplées d’Israélites. Le texte décrit ensuite la fortification de Jérusalem et des villes de la région.

Salomon employait comme esclaves les Cananéens tandis que les Israélites étaient soldats, fonctionnaires, écuyers et officiers. Trois fois par an, il offrait des holocaustes et des sacrifices de communion et il brûlait des parfums (1Rois 9.20-25).

Salomon célèbre les trois grandes fêtes religieuses juives : Pâques, Pentecôte et Cabanes.

Le roi Salomon arma aussi une flotte sur les bords de la mer Rouge, dans le pays d’Édom. Hiram envoie des marins expérimentés comme pilotes pour les navires israélites qui vont à Ophir d’où ils rapportent plus de douze tonnes d’or pour Salomon (1Rois 9.26-28).

Cette flotte mouille dans le port de Eilat dans le golfe d’Aqaba. Ces navires vont en Inde et au retour font escale à Ophir, qui est peut-être au Yémen, puis reviennent à Eilat, une tournée de 3 ans.

Je commence le chapitre 10.

Ayant entendu parler de la sagesse de Salomon, la reine de Saba arrive à Jérusalem avec une suite importante et des chameaux chargés d’épices, de parfums, d’or et de pierres précieuses. Elle lui pose des questions difficiles mais Salomon lui répond sur tous les sujets car rien n’est difficile pour lui. En voyant la magnificence de son palais, l’organisation du service de sa cour, la tenue et le logement des serviteurs, les sacrifices qu’il offre à l’Éternel, la reine en perd le souffle. Elle dit au roi : Je ne croyais pas ce qu’on disait de ta sagesse, mais on ne m’en avait pas raconté la moitié. Qu’ils ont de la chance, tous ceux qui profitent de ta sagesse ! Loué soit ton Dieu, qui t’a établi roi sur Israël (1Rois 10.1-9).

Saba est au Yémen, alors une des régions les plus riches qui soit. La reine reconnaît que le Dieu national d’Israël a béni son peuple mais rien ne prouve qu’elle l’ait adopté.

La reine offre au roi trois tonnes et demie d’or, une immense quantité de parfums, d’épices et de pierres précieuses. De plus, les navires rapportent aussi de l’Inde du bois de santal que Salomon utilise pour le Temple, le palais et pour fabriquer des lyres et des luths et tous les trois ans sa flotte revient chargée d’or, d’argent, d’ivoire, de singes et de paons. Le roi donne à la reine tout ce qu’elle veut puis elle retourne dans son pays. Chaque année, Salomon reçoit vingt tonnes d’or ainsi que les taxes payées par les marchands, les tributs versés par les rois, et les impôts. Il fit fabriquer cinq cents grands et petits boucliers recouverts d’or battu qu’il plaça dans le palais de la Forêt-du-Liban, ainsi qu’un immense trône d’ivoire plaqué d’or fin. Rien de semblable n’existait ailleurs. Toute la vaisselle de Salomon était en or car de son temps, l’argent était considéré comme sans grande valeur. Le roi Salomon surpassa tous les rois de la terre par sa richesse et sa sagesse. Les rois cherchaient à le rencontrer pour écouter la sagesse que Dieu lui avait donnée. Et chaque année, ils lui apportaient des présents en argent et en or, des vêtements, des armes, des épices et des parfums, des chevaux et des mulets. Salomon se procura mille quatre cents chars et des chevaux étaient importés d’Égypte par convois (1Rois 10.10-29).

Ce passage montre la fabuleuse grandeur et richesse de Salomon.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires