Les études

16 juin 2022

#05 Marchons par la foi et non par la vue (2 Corinthiens 5.1-15)

L’apôtre Paul a de bonnes raisons d’être découragé car il est assailli de soucis et de critiques; il mène une vie très dure et ses prédications finissent souvent en une mêlée où on tente de lui faire la peau. Mais rien ne l’arrête car il puise ses forces en Dieu et il considère sa vie selon les réalités éternelles.

Je commence le chapitre 5.

Nous savons que si notre corps est détruit, nous avons au ciel une habitation éternelle. Dans cette tente nous gémissons, accablés, parce que nous voulons nous revêtir afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie. Voilà pourquoi nous désirons ardemment revêtir notre domicile céleste et un nouveau corps. C’est Dieu qui nous a destinés à un tel avenir, et qui nous accorde son Esprit en acompte des biens à venir (2Corinthiens 5.1-5).

Au milieu de toutes ses épreuves, Paul et avec lui tous les croyants, possède une espérance glorieuse dans les cieux. Mais Dieu ne nous donne aucun détail et nous ignorons ce qui se passe après la mort. Par contre, nous savons que nous ne serons pas désincarnés comme les esprits mais, que pour les croyants, Dieu prépare un corps incorruptible et glorieux qui remplacera ce présent corps fragile et mortel. En attendant ce jour, les croyants ont reçu le Saint-Esprit qui leur donne la certitude qu’à leur mort, ils accéderont immédiatement dans la présence du Seigneur.

Sachant qu’habitant ce corps nous demeurons loin du Seigneur, parce que nous marchons par la foi et non par la vue, nous sommes en tout temps remplis de courage et préférons habiter loin de ce corps pour aller habiter auprès du Seigneur (2Corinthiens 5.6-8).

Certes, Jésus accompagne les croyants pendant leur vie terrestre mais nous ne sommes pas auprès de lui. Aussi longtemps que nous sommes ici-bas il demeure en nous par son Esprit mais nous sommes loin de « chez lui ».

Que nous restions dans ce corps ou que nous le quittions, notre ambition est de plaire au Seigneur car nous devrons tous comparaître devant la tribune du Christ, et chacun recevra ce qui lui revient selon les actes bons ou sans valeur qu’il aura accomplis par son corps (2 Corinthiens5.9-10).

La certitude de comparaître devant le Christ et de recevoir ou pas des récompenses, est la grande motivation de Paul d’obéir au Seigneur. Cette estrade surélevée ne concerne que les croyants et n’a rien à voir avec leur salut, qui leur a été acquis gratuitement par le sacrifice de Jésus. Cependant, nos activités sur terre ont des répercussions dans l’au-delà. Plus exactement, c’est notre fidélité qui sera examinée. Certes, les linceuls n’ont pas de poches mais nos œuvres nous suivent quand même. Le croyant sera récompensé selon qu’il aura utilisé les capacités et ressources terrestres qu’il a reçues, pour lui-même ou pour le Seigneur et l’avancement de son royaume.

Dans notre profonde révérence pour le Seigneur, nous cherchons à convaincre les hommes. Dieu nous connaît et j’espère que vous aussi connaissez notre intégrité (2Corinthiens 5.11).

Paul éprouve une crainte respectueuse pour le Seigneur qu’il ne veut pas décevoir car il devra rendre des comptes sur la façon dont il aura vécu. Or, son ministère est de convaincre ses contemporains que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, le Sauveur et le Seigneur, puis d’en faire des disciples.

Nous ne voulons pas nous mettre en avant devant vous mais seulement vous donner l’occasion d’être fiers de nous pour que vous sachiez répondre à ceux qui jouent sur les apparences pour vous tromper. Si je semble fou, c’est pour Dieu, si je suis modéré, c’est pour votre bien (2Corinthiens 5.12-13).

Paul doit se défendre contre les judaïsants qui l’accusent de tous les maux. Ces mercenaires religieux font valoir leurs origines juives, leur connaissance de la Loi, leur maîtrise de la parole, leur zèle et piété apparentes, pour remplacer Paul dans le cœur des Corinthiens et prendre le pouvoir dans l’église. Paul n’est pas seul à être traité de fanatique, les frères de Jésus aussi l’ont accusé d’être un illuminé.

L’amour du Christ nous pousse à l’action car nous savons que quand Jésus est mort, tous les croyants sont morts avec lui (2Corinthiens 5.14).

L’amour du Christ pour les hommes est ce qui motive Paul à proclamer l’Évangile, que Jésus est mort pour tous les hommes afin qu’ils n’aient pas à mourir pour leurs péchés. Cependant, seuls ceux qui sont morts ayant la foi en Jésus-Christ bénéficient de son sacrifice.

Il est mort pour tous afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort à leur place et ressuscité pour eux (2Corinthiens 5.15).

Pour tous les croyants authentiques, la mort de Jésus représente la mort à eux-mêmes, à leur égoïsme et à l’orgueil, et la résurrection du Seigneur leur a procuré une vie nouvelle pour le servir.

févr. 02 2023

Émission du jour | Jean 1.20-51

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

Nos partenaires