Les études

16 juin 2022

#07 Le règne de Josaphat en Juda (2 Chroniques 18.1-20.23)

Josaphat est béni par Dieu qui terrorise même tous ses voisins afin qu’on le laisse tranquille. En fait, ils lui apportent même des présents.

Je commence le chapitre 18.

Josaphat était comblé de richesse et de gloire et s’allia par mariage avec Achab (2Chroniques 18.1).

Béni, Josaphat devient très puissant, mais il y a une lame de rasoir dans le yaourt car il marie son fils Yoram à la fille d’Achab, une tigresse comme sa mère. Josaphat voulait ramener le royaume du nord sous la couronne de Juda, mais cette magouille politique aura de funestes conséquences. La suite du chapitre rapporte l’alliance militaire entre les deux royaumes d’Israël qui partent en guerre contre la Syrie mais qui sont vaincus et Achab meurt au combat.

Je commence le chapitre 19

Josaphat, roi de Juda, revient sain et sauf à Jérusalem, mais Jéhu le prophète lui dit : doit-on prêter son concours à un homme malfaisant et aimer ceux qui haïssent l’Éternel ? C’est ce que tu as fait et l’Éternel est en colère contre toi. Cependant, tu as bien agi en débarrassant le pays des idoles et tu t’es résolument attaché à Dieu (2Chroniques 19.1-3).

Qui ne commet pas de bévue ? Bon an mal an, Joséphat est un bon roi. Il a déjà envoyé des chefs parmi le peuple pour leur enseigner la loi, mais il va faire encore mieux.

Josaphat fait une tournée parmi le peuple pour le ramener à l’Éternel. Il établit des juges dans toutes les villes et leur dit : prenez garde à vous-mêmes car c’est pour l’Éternel que vous prononcez des jugements, et notre Dieu ne tolère ni l’injustice ni la partialité ni la corruption (2Chroniques 19.4-7).

Josaphat fait le tour de ses administrés et crée un système judiciaire efficace autant pour les affaires civiles que pour celles qui relève du culte.

De même à Jérusalem, Josaphat établit des lévites, des prêtres et des chefs pour rendre la justice et régler les problèmes entre les habitants. Il leur dit : vous remplirez vos fonctions avec une entière intégrité. Pour les affaires religieuses, consultez le grand-prêtre, et pour les affaires civiles ou royales, consultez le gouverneur de Juda (2Chroniques 19.8-11).

Le roi structure son royaume en accord avec les préceptes de la Loi de Moïse (Deutéronome 17.8-10). Les juges à Jérusalem assument aussi la fonction de cour suprême pour régler les litiges qui dépassent les compétences des tribunaux provinciaux.

Je commence le chapitre 20.

Par la suite, Moabites, Ammonites et Édomites décident de faire la guerre à Josaphat. On l’avertit qu’une vaste armée est en marche pour l’attaquer. Josaphat est terrorisé. Il proclame un jeûne national et les habitants se rassemblent pour implorer le secours de l’Éternel. Dans la cour du temple, le roi prie : Éternel, Dieu de nos ancêtres, tu domines sur tous les royaumes, tu es tout-puissant et nul ne peut te résister. Tu es notre Dieu et tu nous as donné ce pays. Ton peuple a prié : “ Si un malheur s’abat sur nous, nous viendrons nous tenir devant toi, et du fond de notre détresse, nous implorerons ton secours, tu écouteras et tu nous sauveras ! ” Eh bien nos ennemis viennent nous attaquer. Pourtant, quand Israël venait d’Égypte, tu ne lui as pas permis de détruire ces nations, et voilà comment ils nous récompensent. Notre Dieu, n’exerceras-tu pas tes jugements sur eux ? Car nous sommes impuissants devant cette immense armée mais nous regardons à toi. Tout Juda, femmes et enfants compris, se tenait debout devant l’Éternel (2Chroniques 20.7-13).

La prière de Josaphat comprend un résumé de celle de Salomon lors de la dédicace du temple.

Alors l’Esprit de l’Éternel saisit un lévite qui dit : écoutez, habitants de Juda et toi aussi Josaphat ! Voici ce que déclare l’Éternel : ne soyez pas effrayés par cette immense armée, car cette guerre n’est pas votre affaire, c’est celle de Dieu. Demain matin, marchez contre eux. Vous les rencontrerez au bout du défilé à l’entrée du désert mais vous n’aurez pas à combattre ; contentez-vous de prendre position et vous verrez l’Éternel vous accorder la délivrance. Gens de Juda et de Jérusalem, ne craignez rien ! Demain, marchez à leur rencontre et l’Éternel sera avec vous ! (2Chroniques 20.14-17).

Les ennemis campent à l’oasis d’Eyn-Guédi à 30 km à vol d’oiseau de Jérusalem.

Josaphat et tous les habitants se prosternent le visage contre terre devant l’Éternel. Alors les lévites chanteurs se lèvent pour louer le Dieu d’Israël d’une voix très forte. Le lendemain matin de bonne heure, au moment du départ, Josaphat dit aux hommes de Juda : écoutez-moi : faites confiance à l’Éternel votre Dieu et vous serez invulnérables ! À la tête des soldats en armes, il avait placé des musiciens pour louer l’Éternel. Ils avançaient en chantant : Louez l’Éternel car son amour dure à toujours (2Chroniques 20.18-21).

Les musiciens composent les troupes de choc. Cette stratégie montre que Josaphat a une pleine confiance en Dieu parce qu’il croit qu’il va combattre pour son peuple.

Dès que les musiciens entonnent leurs cantiques, l’Éternel sème la discorde parmi les ennemis. Les Ammonites et les Moabites se dressent contre les Édomites et les exterminent puis ils se jettent les uns sur les autres jusqu’à s’anéantir (2Chroniques 20.22-23).

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires