Les études

16 juin 2022

#07 Règne de Jéroboam (1 Rois 12.21-13.34)

Israël nord quitte la dynastie de David et crée le royaume des dix tribus.

Arrivé à Jérusalem, Roboam mobilise les hommes de Juda et de Benjamin pour attaquer les Israélites du nord, mais par le prophète Chemaeya, l’Éternel dit à Roboam, à Juda et Benjamin : ne partez pas en guerre contre les Israélites, rentrez chez vous car c’est par moi que cela est arrivé. ” Ils obéissent et rentrent alors chez eux (1Rois 12.21-24).

Il fallait que le schisme soit compris comme un châtiment de Dieu. Jusqu’à l’exil babylonien, Juda aura 12 rois descendants de David, tandis que le royaume des X tribus aura dix-neuf rois de neuf dynasties différentes ainsi que des périodes d’anarchie. Au schisme politique s’ajoute un schisme religieux avec une idolâtrie d’État introduite par Jéroboam.

Jéroboam fortifie Sichem dans la montagne d’Éphraïm et en fait sa résidence, puis il se dit : Si mes sujets continuent à se rendre à Jérusalem pour offrir des sacrifices dans le Temple, ils s’attacheront de nouveau au roi de Juda et me tueront. Il fait faire deux veaux d’or et déclare au peuple : ça suffit avec ces pèlerinages à Jérusalem ! Voici votre Dieu qui vous a fait sortir d’Égypte ! Il dressa l’une des statues d’or à Béthel et l’autre à Dan. Ce fut là un grave péché (1Rois 12.25-30).

Béthel est à 20 km au nord de Jérusalem. C’est la frontière sud du royaume des dix tribus, et la ville de Dan est à la frontière nord. Les pèlerinages ont lieu à l’occasion des trois grandes fêtes : Pâques, Pentecôte et Cabanes. Dans les Écritures, Jéroboam est le type du roi apostat tandis que David le type du roi fidèle.

Jéroboam fait construire des sanctuaires et il établit des prêtres qui ne sont pas lévites. Il recule la fête des Cabanes d’un mois et offre lui-même des sacrifices (1Rois 12.31-33).

Les prêtres lévitiques émigrent en masse en Juda parce qu’ils refusent de prêter leur concours à l’idolâtrie de Jéroboam qui désigne donc ses propres prêtres.

Je commence le chapitre 13.

Un prophète arrive à Béthel alors que Jéroboam se tient devant l’autel pour faire brûler les parfums. Il crie : voici ce que déclare l’Éternel : un descendant de David égorgera sur cet autel les prêtres qui offrent des parfums et l’on fera brûler dessus des ossements humains ! Voici le signe qui vous le prouvera : l’autel va se fendre. Jéroboam étend alors la main et ordonne qu’on arrête le prophète mais sa main reste paralysée, et au même moment l’autel se fend. Alors le roi supplie le prophète : implore l’Éternel afin que je puisse ramener ma main. Le prophète le fait et le roi peut retirer sa main. Alors il invite le prophète à venir dans son palais, mais lui répond : je n’entrerais pas chez toi car l’Éternel m’a dit : tu ne mangeras et tu ne boiras rien, et tu reviendras par un autre chemin, et il repartit (1Rois 13.1-10).

Le roi veut dissiper l’impression très fâcheuse produite par cette scène sur les spectateurs, mais Dieu a interdit à son prophète de s’arrêter dans le royaume rebelle.

Un vieux prophète rattrape le premier et lui dit : viens chez moi manger quelque chose. Mais il lui répond : J’ai reçu l’ordre de ne rien consommer en ce lieu. Mais le vieillard insiste : moi aussi, je suis prophète et un ange m’a dit de t’amener chez moi, mais il mentait. Comme ils étaient à table, l’Éternel dit au premier prophète : parce que tu m’as désobéi, ton corps ne sera pas enterré dans la tombe de tes ancêtres. Il selle alors son âne et reparti, mais en cours de route, il est tué par un lion (1Rois 13.11-24).

Ce vieux prophète habite Béthel, l’un des centres de la décadence religieuse des dix tribus. Il a connaissance du message du jeune prophète de Juda et est jaloux parce que Dieu ne lui a rien confié. Alors il se venge sur son collègue. Le jugement de Dieu est brutal afin de rétablir la crédibilité et la sévérité de l’avertissement donné à Jéroboam.

Apprenant ce qui s’est passé, le vieux prophète part et trouve le corps du jeune prophète étendu sur la route avec l’âne et le lion à côté de lui. Il l’emmène et le dépose dans son propre tombeau et entonne sur lui une complainte funèbre. Après l’enterrement, il dit à ses fils : Après ma mort, vous m’enterrerez dans le tombeau où repose le jeune prophète car les menaces qu’il a proférées s’accompliront (1Rois 13.25-32).

Pris de remords, le vieux prophète fait son devoir envers sa victime et en voulant être enterré à côté de lui, il s’identifie au message de jugement prononcé par le jeune prophète.

Malgré ces avertissements, Jéroboam ne renonce pas à faire le mal ce qui entraîne sa ruine, et plus tard, celle de son peuple (1Rois 13.33-34).

Jéroboam a la très mauvaise idée de se moquer des avertissements de Dieu, ce qu’il va payer au prix fort.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires