Les études

30 mars 2022

#01 Introduction – Le Jour du Seigneur (2 Thessaloniciens 1.1-12)

Au premier siècle, les jeunes croyants reçoivent tout de suite un enseignement sur les événements de la fin des temps. En l’an 51-52, l’apôtre Paul est à Corinthe d’où il écrit deux lettres aux Thessaloniciens. Suite à la première, quelques mois s’écoulent et Paul reçoit des nouvelles de l’église. Elles sont plutôt bonnes sauf que plusieurs problèmes demeurent. Les persécutions ont empiré et des faux prophètes sèment la zizanie ; ils ont même contrefait une lettre supposée venir de Paul, disant que le Jour du Seigneur est déjà arrivé, ce qui veut dire que les Thessaloniciens ont manqué le rendez-vous de « l’Enlèvement de l’Église », et que les persécutions qu’ils subissent sont le jugement de Dieu. Certains croyants troublés ont cessé toute activité professionnelle et se mêlent des affaires des autres en attendant que le Seigneur les retire de la fournaise. Pour remédier à ces difficultés, Paul va préciser la situation qui régnera sur terre au moment du « Jour du Seigneur » (Matthieu 24), quand le Christ reviendra pour juger le monde et instaurer son royaume de mille ans sur terre.

Il faut bien faire la différence entre la première épître aux Thessaloniciens qui décrit « l’Enlèvement de l’Église » (1Thessaloniciens 4.17), et la deuxième épître qui décrit « le Jour du Seigneur ».

Je commence sa lecture.

Paul, Silvain et Timothée saluent l’église des Thessaloniciens, qui est avec nous en communion avec Dieu le Père et avec le Seigneur Jésus-Christ. Que la grâce et la paix vous soient accordées par Dieu notre Père et par le Seigneur Jésus-Christ (2 Thessaloniciens 1.1-2).

L’orgueilleux pharisien arriviste Saul de Tarse, étant devenu l’humble apôtre Paul, entièrement dévoué à la cause de Jésus-Christ, il ne fait plus cavalier seul mais s’entoure de compagnons fidèles, et ce sont les trois mêmes que lorsqu’il a rédigé la première épître aux Thessaloniciens. Ils sont tous à Corinthe.

Il est juste que nous rendions toujours grâces à Dieu pour vous, frères, parce que votre foi et l’amour que vous avez les uns pour les autres ne cessent de progresser (2 Thessaloniciens 1.3 ; cp Jean 15.13).

Littéralement, Paul dit que la foi de ces croyants « augmente au-delà de toute mesure ». Il reconnaît aussi que leur foi et leur amour croissants sont dus à la grâce de Dieu, à qui revient gratitude et louanges. Ces progrès sont dus en partie aux persécutions qui font le tri entre les croyants authentiques et les autres.

Aussi sommes-nous fiers de vous auprès des autres églises, à cause de votre fidélité et de votre patience à toute épreuve, au milieu des persécutions et détresses (2 Thessaloniciens 1.4 ; cp 1Pierre 4.12-16).

Dans la fournaise de l’adversité, Dieu purifie les Thessaloniciens. Mais ils ne sont pas intimidés ; leur amour ne s’est pas refroidi et ils n’ont pas abandonné leur espérance, une attitude qui prouve que Dieu est à l’œuvre dans leur vie. La foi chrétienne authentique résiste même au feu. La souffrance est le lot de tout être humain : que ce soit une tragédie ou la persécution, elle est plus facilement supportable, quand je garde les yeux fixés sur ma finalité : un corps ressuscité et glorieux dans le royaume de Dieu.

Dieu désire que vous soyez dignes de son royaume pour lequel vous souffrez. Alors dans sa justice, il rendra la souffrance à ceux qui vous font souffrir et vous accordera, à vous qui souffrez, du repos avec nous, quand le Seigneur Jésus apparaîtra du haut du ciel, avec ses anges puissants et dans une flamme, pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu et qui n’obéissent pas à l’Évangile. Ils subiront une perdition éternelle, loin du Seigneur et de sa puissance glorieuse (2 Thessaloniciens 1.5-9 ; cp Matthieu 24.30-31 ; Actes 17.20-21).

Lors de son retour, le Seigneur exercera la justice. Ce sera le jour du jugement équitable et des récompenses. Les persécuteurs de l’Église recevront la monnaie de leur pièce et Dieu accordera un repos supplémentaire à tous les croyants qui ont souffert à cause de lui. C’est Jésus qui a le plus parlé du lieu de perdition, lieu de tourments, de pleurs et de grincements de dents (Matthieu 8.12 ; 13.41 ; 22.13 ; 25.30 ; Luc 16.26 ; Apocalypse 14.11).

Quand le Seigneur viendra, il sera honoré et admiré par tous les croyants, dont vous faites partie, parce que vous avez cru au message que nous vous avons annoncé (2 Thessaloniciens 1.10).

Au retour du Seigneur, les croyants de l’Ancien Testament et ceux qui sont morts sous le règne de l’Antichrist, ressusciteront et entreront dans le millénium avec ceux qui ont survécu aux persécutions.

Nous prions continuellement pour vous, afin que notre Dieu vous juge dignes de la gloire céleste et que, par sa puissance, il vous remplisse d’amour pour faire le bien et rende parfaites les œuvres de votre foi. Ainsi le Seigneur Jésus sera honoré en vous et vous en lui, par la grâce de notre Dieu et Seigneur Jésus-Christ (2 Thessaloniciens 1.11-12).

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires