Les études

14 juin 2021

01 – Introduction – Lois sur les sacrifices et les offrandes

Le Lévitique est un drôle de nom pour un livre. Ce titre provient du premier mot du texte qui veut dire : « Il appela », et qui fait penser au mot « Église » qui veut dire : « ceux qui sont appelés ». Le Lévitique est donc un livre important pour les croyants et on y rencontre plus de trente fois la formule « L’Éternel parla à Moïse ».

Nous sommes au pied du mont Sinaï et les Israélites se préparent à entrer en Terre promise. L’Éternel a fait construire le tabernacle qui est sa demeure terrestre, au milieu des Israélites, mais comment un Dieu saint peut-il cohabiter avec un peuple idolâtre et souillé ? En acceptant d’obéir aux règles strictes que l’Éternel va lui imposer et qui nous sont données dans ce livre.

Il fait suite à l’Exode qui se termine par la description minutieuse du tabernacle ainsi que de sa mise en service. Le thème du Lévitique est la sainteté, et pour parvenir à cet état, le peuple doit obéir à des lois morales, bien sûr, mais aussi à des règles cérémoniales très contraignantes. Le Lévitique rapporte tous les rites auxquels doivent se soumettre les prêtres, les règles qui accompagnent les sacrifices et les offrandes, ainsi que les règles de pureté rituelle. Toutes ces obligations proviennent de l’alliance de la Loi que l’Éternel a conclue avec Israël sur le mont Sinaï. La quasi-totalité du livre est un énoncé des conditions auxquelles les Israélites doivent se soumettre pour être déclarés saints. Cependant, il existe plusieurs degrés de sainteté :
• La sainteté du simple Israélite,
• Celle du Lévite qui porte les objets sacrés,
• Celle du prêtre qui officie lors du culte et
• Celle du grand-prêtre auquel certains actes spécifiques sont réservés.

Parce que Dieu est saint, je ne peux pas m’approcher de lui n’importe comment.

À partir du tabernacle situé au milieu du camp d’Israël, la sainteté doit se répandre dans toute la vie de tous les Israélites ou étrangers qui habitent au milieu d’eux.

Alors que chez les païens, les conditions de sainteté sont surtout rituelles, la loi de Moïse fait une grande place à des conditions d’ordre moral qui sont d’ailleurs rappelées et développées dans le Nouveau Testament. Les règles de pureté rituelle extrêmement contraignantes, sont un moyen de faire comprendre aux Israélites ce que représente pour Dieu leur impureté morale. Voilà pourquoi, sacrifices, rituels, liturgie, instructions, purifications, convocations, jours saints, observations, conditions et avertissements remplissent le Lévitique.

Nous y découvrons tout d’abord une série d’impuretés qui se produisent à l’occasion de la nourriture animale, du mariage, des travaux agricoles et de la mort. Ces souillures doivent être purifiées afin que le peuple de Dieu demeure au bénéfice de l’Alliance.

Ensuite nous avons un ensemble d’ordonnances concernant les solennités religieuses, le sabbat, les grandes fêtes annuelles, les années sabbatiques et le jubilé, des événements destinés à entretenir la piété nationale en réveillant dans le peuple de Dieu le sentiment de sainteté qu’il doit poursuivre. Toutes les prescriptions rituelles ont pour but de maintenir une stricte distinction entre le sacré et le profane, signe de la distance qui subsiste entre l’Éternel et son peuple.

Le livre du Lévitique enseigne entre autres, qu’on ne peut s’approcher du Dieu des cieux que par le sacrifice d’un animal parce que c’est le seul moyen de purifier la souillure de l’homme. La victime se substitue alors à l’adorateur qui transfère sur elle sa culpabilité, et le sang versé fait l’expiation de la faute en réparant le dommage subi par la sainteté de Dieu. Mais en réalité, cette expiation est seulement temporaire en attendant le sacrifice parfait du Christ.

En parcourant le Lévitique, on est frappé par la quantité des sacrifices qui devaient être offerts, par les limites de leur pouvoir, et par le fait qu’ils n’ôtent pas vraiment la faute, mais la voilent seulement aux yeux de Dieu. Les institutions cultuelles établies par la Loi sont donc d’une efficacité très réduite et nécessitent un autre moyen qui réglera définitivement la culpabilité de l’homme devant son Créateur. Le livre du Lévitique, éclairé par l’œuvre de Jésus-Christ, rehausse encore davantage la valeur infinie de son sacrifice sur la croix, car il a réellement effacé, une fois pour toutes, la totalité des fautes passées, présentes et futures de tous ceux qui placent leur confiance en Jésus seul.

févr. 02 2023

Émission du jour | Jean 1.20-51

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

Nos partenaires