Les études

16 juin 2022

#10 Tôt ou tard, le jugement tombe (2 Chroniques 29.16-36.27)

Le bon roi Ézéchias rétablit le culte au temple de l’Éternel.

Le roi rassemble les chefs et monte au Temple. Sur l’autel, les prêtres offrent sept taureaux, sept béliers, sept agneaux, et sept boucs en sacrifice pour le péché, pour la maison royale, pour le royaume et pour le sanctuaire (2Chroniques 29.16-21,35).

Ces sacrifices sont accompagnés de louanges par des chants avec instruments de musique selon un protocole établi par David.

Je commence le chapitre 30.

Ézéchias envoie des messagers dans tout Israël nord et dans Juda pour inviter les Israélites à venir au Temple célébrer la Pâque en l’honneur de l’Éternel. Les coureurs proclament : revenez à l’Éternel et il reviendra à vous car il est plein de compassion et de grâce, mais on se moque d’eux. Cependant, certains s’humilient et se rendent à Jérusalem. Un peuple nombreux afflue et on immole les agneaux pour la Pâque. Pendant les sept jours de la fête, ils mangent la viande des sacrifices et célébrèrent l’Éternel. Puis toute l’assemblée décide de prolonger la fête de sept jours, car Ézéchias avait donné mille taureaux et sept mille moutons, et les ministres, mille taureaux et dix mille moutons. Depuis la dédicace du temple par Salomon, rien de semblable ne s’était produit (2Chroniques 30.1-26).

Ils savent faire la fête en Israël et chaque réveil spirituel est accompagné de chants de louanges. Le chapitre 31 décrit avec beaucoup de détails la destruction de l’idolâtre et le rétablissement du culte à l’Éternel. Ézéchias exhorte aussi le peuple à donner aux prêtres et Lévites ce qui leur est dû selon la Loi. Ces dons fort généreux sont ensuite distribués dans toutes les villes. À partir du chapitre 32, le récit est proche de celui des Rois (2 Rois 18 et Ésaïe 36). Il raconte l’invasion de Juda par les Assyriens mais le chroniqueur donne aussi et en détail les mesures défensives prises par Ézéchias, qui dit au peuple :

Ne vous laissez pas effrayer par le roi d’Assyrie et ses troupes nombreuses, car nous avons avec nous l’Éternel notre Dieu qui viendra à notre secours et combattra pour nous. Alors toute la population fit confiance aux paroles d’Ézéchias (2Chroniques 32.5-8).

Le récit continue comme dans 2 Rois sauf que le chroniqueur omet l’épisode peu glorieux dans lequel Ézéchias s’humilie devant le roi d’Assyrie (2Rois 18:14-16). Après l’intervention miraculeuse de l’ange de l’Éternel qui extermine l’armée assyrienne, on lit que :

Ézéchias tombe très gravement malade. Il prie l’Éternel qui lui donne un signe prodigieux. Mais au lieu d’être reconnaissant, Ézéchias devient orgueilleux et attire la colère de l’Éternel sur lui et sur Juda. Alors lui et tous les habitants s’humilient. Puis Ézéchias meurt et son fils Manassé lui succède (2Chroniques 32.24-26,33).

Le chroniqueur résume énormément la maladie d’Ézéchias et ne mentionne ni sa prière ni sa guérison. Par contre, il rapporte bien son arrogance. Le chapitre 33 suit le texte des Rois (ch. 21) qui décrit le comportement de Manassé et qu’il résume par :

Manassé s’adonna aux mêmes pratiques abominables que les nations que l’Éternel avait dépossédées en faveur des Israélites (2Chroniques 33.2).

Bien sûr, Dieu lui envoie des prophètes mais sans résultat. Alors :

L’Éternel fait venir le roi d’Assyrie qui capture Manassé, lui met des crochets au nez, l’enchaîne et l’emmène à Babylone. Plongé dans la détresse, Manassé implore l’Éternel et s’humilie profondément. L’Éternel écoute sa supplication et le fait revenir à Jérusalem. Ainsi Manassé comprend que l’Éternel seul est Dieu (2Chroniques 33.10-13).

Manassé démolit alors tous les temples idolâtres, rend un culte à l’Éternel et ordonne à son peuple de faire de même. Après 55 ans de règne dont 45 consacrées à l’idolâtrie, il meurt. Son fils Amôn lui succède mais fait pire que son père. Assassiné, son fils Josias lui succède. Leurs règnes sont décrits dans les livres des Rois. Josias est un homme très pieux qui détruit l’idolâtrie de son père jusque dans les tribus du nord. À la fin du chapitre 34 on lit :

Josias fit disparaître toutes les idoles abominables dans tous les territoires appartenant aux Israélites et obligea tous les Israélites à servir l’Éternel leur Dieu (2Chroniques 34.26-33).

Le chapitre 35 décrit en détail les préparations et la célébration de la Pâque, et on apprend en passant que le coffre sacré est remis en place ce qui veut dire qu’il avait été sorti du temple, soit par un roi idolâtre, soit par les prêtres pour éviter sa profanation. On apprend aussi que des Lévites étaient attachés à chaque groupe familial d’Israélites pour les enseigner. Puis, pour une raison inconnue, le roi Josias décide de barrer la route au pharaon qui part en guerre contre Babylone, mais il meurt au combat.

Tous les successeurs de Josias sont mauvais et sont remplacés ou mis en place soit par le pharaon soit par le roi de Babylone. Finalement, quand Nabuchodonosor revient pour la seconde fois, Jérusalem est détruit et le peuple rescapé emmené en captivité. La fin tragique de Juda prouve que tôt ou tard, le jugement tombe.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires