Les études

05 avril 2022

#11 En sécurité, auprès de Dieu

Dans le Psaume 25, la prière de David à Dieu est aussi la mienne.

Éternel, souviens-toi de ta miséricorde et de ta bonté qui sont éternelles. Ne te souviens pas des fautes de ma jeunesse ni de mes transgressions, mais souviens-toi de moi selon ta grâce car tu es plein de bonté ! (Psaume 25.6-7).

Dieu possède une immense besace pleine de pardon. À ceux qui implorent sa miséricorde, il oublie leurs fautes, par contre il se souvient de tous les péchés de ceux qui lui tiennent tête.

L’Éternel est bon et juste : il montre aux humbles pécheurs le droit chemin. Les voies de l’Éternel sont grâce et fidélité pour ceux qui obéissent à ses commandements. C’est pour l’amour de ton nom, ô Éternel, que tu pardonnes mon péché qui est si grand. À l’homme qui révère l’Éternel, il accorde son amitié, il l’instruit et lui montre la voie qu’il doit suivre. Il le fait vivre dans le bonheur et sa postérité aura un héritage (Psaume 25.8-14).

David rend grâces à Dieu pour ses attributs car il accorde le pardon à ceux qui reconnaissent leurs fautes, il dirige la vie de ceux qui l’honorent et il leur donne le bonheur et un héritage.

Jésus a dit : « heureux les humbles car Dieu leur donnera la terre en héritage » (Matthieu 5.5).

Je me tourne constamment vers l’Éternel car il me sortira du filet. Regarde et aie pitié de moi car je suis seul, malheureux et dans l’angoisse. Délivre-moi de la détresse et pardonne tous mes péchés. Vois combien nombreux sont mes ennemis qui me poursuivent de leur haine. Je cherche en toi mon refuge. Tiens compte de mon intégrité car je mets en toi mon espérance ! (Psaume 25.15-22).

Tout à coup, David implore l’Éternel parce que le filet, que lui ont tendu ses ennemis, est toujours bien présent et ce piège met sa confiance en Dieu au défi.

Le Psaume 26 est un appel au secours. Avec les deux suivants ils ont dû être composés alors que David fuit devant son fils Absalom.

Fais-moi justice, ô Éternel, car je mène une vie sans reproche. Je me confie en toi et je ne faiblirai pas. Sonde-moi, Éternel, éprouve-moi et examine mon cœur et mes pensées. Je dépends de ta grâce et je me conduis selon ta vérité. Je ne m’assieds pas avec les impies et je ne fréquente pas les hypocrites. Je n’ai que haine envers ceux qui font le mal. Dans mon innocence je m’approche de ton autel pour te louer et raconter tes merveilles. Éternel, j’aime le lieu où tu habites, où réside ta gloire !  (Psaume 26.1-8).

Certaines paroles rappellent le 1er Psaume. L’attitude pieuse de David n’est pas feinte ou légaliste. Quand il affirme être innocent de tout mal, cela veut seulement dire qu’il essaie d’obéir à la Loi. Son cœur est droit, ses pensées pures et sa conscience tranquille car il n’a pas de squelette dans son placard.

Épargne-moi et que mon sort ne soit pas celui des méchants dont les mains entachées de sang sont prêtes à soudoyer le juge. Mais moi, je veux être sans reproche. Délivre-moi, fais-moi grâce ! Je reste ferme dans mon intégrité et je bénirai l’Éternel dans l’assemblée (Psaume 26.9-11).

Bien que souvent la proie d’hommes iniques, David n’était jamais fourbe. Il comptait toujours sur une intervention de Dieu. D’ailleurs, ici, il se voit déjà à louer l’Éternel dans le sanctuaire.

Nous arrivons au Psaume 27 que David a composé alors qu’il est encore entouré d’ennemis.

L’Éternel est ma lumière et mon Sauveur et il me soutient. Alors de qui aurais-je crainte ? Si des ennemis s’avancent contre moi, les voilà qui tombent. Même si une armée m’assiège, je reste sans crainte car mon seul désir est d’habiter toute ma vie dans la maison de l’Éternel pour contempler sa magnificence. Au jour du malheur il me protégera. Déjà je domine sur mes ennemis. J’offrirai des sacrifices. Je chanterai et je célébrerai l’Éternel (Psaume 27.1-6)

David pressent un danger mais il semble éloigné. Alors, fort de ses expériences passées, il exprime sa totale confiance en Dieu. Ce qui est vraiment important pour lui est d’être dans la présence de Dieu. Mais soudain, sa foi est en crise car le danger est imminent.

Éternel, écoute moi car je t’invoque. Aie pitié de moi et exauce-moi. C’est vers toi que je me tourne. Ne cache pas ta face, ne me repousse pas avec colère ! Tu es mon secours, ne me délaisse pas, toi, mon Sauveur ! Si mon père et ma mère m’abandonnaient, l’Éternel m’accueillerait. Montre-moi par quel chemin échapper à mes ennemis. Ne me laisse pas quand des faux témoins qui respirent la violence se dressent contre moi. Que deviendrais-je si je n’étais pas assuré de la bonté de l’Éternel ? Affermis ton courage et espère en l’Éternel ! (Psaume 27.7-14).

David était souvent en danger mais il savait vraiment louer l’Éternel, le prier et le supplier. On voit ici qu’il s’exhorte lui-même à espérer en Dieu, un exemple à imiter.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires