Les études

01 avril 2022

#12 Ce que l’homme sème, il récolte (Proverbes 11.9-28)

La langue peut bénir mais elle a aussi le pouvoir de détruire.

Par ses paroles, l’impie cause la ruine de son prochain, mais par leur sagesse, les justes en sont préservés (Proverbes 11.9).

Calomnies et médisances ont le pouvoir de détruire la réputation d’une personne intègre (cp Psaume 35.20) et il faut donc beaucoup de sagesse pour pouvoir se défendre efficacement.

Le bonheur des justes fait la joie de toute la cité, et on se réjouit quand les méchants périssent. Quand les justes sont bénis, leur ville prospère, mais elle est ruinée par les paroles des méchants (Proverbes 11.10-11 ; cp Proverbes 28.12,28 ; 29.2).

Les justes sont une source de développement matériel et moral pour la société, mais quand les impies ont la haute main dans les affaires, leurs procédés mènent à la ruine. Le règne cruel et idolâtre de la reine Athalie à Jérusalem provoqua une révolte et sa mise à mort, après quoi on lit que : « tout le peuple du pays était dans la joie (2Rois 11.20) ».

Celui qui méprise son prochain est un insensé mais l’homme intelligent se tait. Le médisant divulgue les secrets mais l’homme de confiance les garde cachés (Proverbes 11.12-13).

Celui dont l’amour propre a été blessé n’a pas reçu une blessure mortelle. Il n’a donc pas de raison de monter sur ses grands chevaux et dénigrer son prochain. Il vaut toujours mieux garder le silence sauf, bien sûr, si une personne est injustement accusée ou si la loi est enfreinte.

Sans dirigeant sage, la nation décline, mais un grand nombre de bons conseillers permet de résoudre les problèmes (Proverbes 11.14 ; cp Proverbes 15.22).

Même une personne sage a ses limites et, tôt ou tard, les francs-tireurs feront des erreurs de jugement. Toute décision importante doit être prise sur l’avis de plusieurs conseillers.

Celui qui se porte garant des dettes d’autrui s’en trouvera mal mais celui qui ne s’engage pas est en sécurité (Proverbes 11.15).

Celui qui veut briller en étalant sa générosité est stupide. Envers sa famille ou un croyant, il vaut mieux donner que cautionner. Et si vous acceptez de prêter de l’argent, faites la paix avec vous-même en acceptant le fait que vous ne serez jamais remboursé.

Une femme aimable et gracieuse est honorée et les hommes violents deviennent riches (Proverbes 11.16).

La grâce génère un respect durable qui vaut bien mieux que des richesses éphémères.

Faire du bien aux autres, c’est s’en faire à soi-même, mais l’homme cruel se fait du mal. Bien mal acquis est trompeur mais celui qui agit avec droiture reçoit un salaire juste. La justice mène à la vie mais le malfaisant court à la mort. L’Éternel a horreur des cœurs tortueux, mais ceux qui sont intègres lui sont agréables. Il est certain que le méchant sera jugé et que les justes seront épargnés (Proverbes 11.17-21).

La personne bienveillante contribue à son bien-être et le jour vient où Dieu exercera sa justice. Alors les artisans du bien et du mal recevront chacun ce qu’ils méritent (Galates 6.7).

Une femme belle et stupide est comme un anneau d’or au museau d’un porc (Proverbes 11.22).

La beauté ne suffit pas à rendre une femme honorable.

Les aspirations des justes tendent vers le bien, mais tout ce qui attend les méchants est la fureur (Proverbes 11.23).

Les méchants déclenchent la foudre des justes et de Dieu.

Tel qui donne libéralement augmente ses richesses, mais qui épargne à l’excès s’appauvrit. Celui qui est généreux connaîtra l’abondance ; qui arrose sera lui-même arrosé (Proverbes 11.24-25 ; cp 1 Samuel 25).

« Ce que l’on garde pourrit, ce que l’on donne fleurit ». Celui qui vient en aide aux démunis fait un acte de justice morale et Dieu le lui rendra. Mais l’avare se referme sur lui-même et devient aigri et méchant. Il est littéralement un pauvre type.

Le peuple maudit l’accapareur qui retient son blé, mais il bénit celui qui le vend sans tarder (Proverbes 11.26 ; cp Genèse 41.56-57).

L’agriculteur qui attend que les prix montent pour vendre sa récolte est un bandit. Dieu a horreur de ceux qui exploitent leur prochain.

Qui recherche le bien s’attire la faveur. Qui poursuit le mal ou qui se confie dans ses richesses tombera, mais les justes croîtront comme le feuillage (Proverbes 11.27-28).

Il faut bien faire pour être bien vu. Mais celui qui se laisse diriger par ses mauvais penchants sème le malheur. En d’autres mots : « Ce qu’un homme sème, il le récoltera aussi » (Galates 6.7).

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires