Les études

30 mars 2022

#12 Le Roi et le règne à venir (Esaïe 11.6-13.1)

Le loup vivra avec l’agneau, la panthère avec le chevreau. Le veau, le lionceau et le bœuf seront ensemble, et un enfant les mènera au pré. La vache et l’ourse brouteront côte à côte, et leurs petits auront un même gîte. Le lion se nourrira de paille comme le bœuf. Le nourrisson jouera près du nid de la vipère et le petit enfant pourra mettre la main dans l’antre du cobra. On ne commettra plus le moindre mal sur ma montagne sainte car la connaissance de l’Éternel remplira la terre entière comme les eaux recouvrent le fond des mers (Ésaïe 11.6-9 ; cp Habacuc 2.14 ; Romains 8.19-21).

La connaissance du vrai Dieu sera universelle. Toute animosité aura disparu et l’harmonie régnera dans le monde entier. Ce tableau idyllique d’une nature totalement transformée, complète les paroles d’Ésaïe quand il a dit : « Martelant leurs épées, ils forgeront des socs … et de leurs lances, ils feront des faucilles » (Ésaïe 2.4).

Sous le règne du Messie, la malédiction qui pèse sur ce monde sera levée et toute agressivité aura disparu.

En ce jour-là, le descendant de la dynastie de David se dressera comme un étendard. Tous les peuples se tourneront vers lui, et partout où il se tiendra, resplendira de gloire (Ésaïe 11.10 ; cp Romains 15.12).

Pendant le Millénium, le monde entier obéira au Seigneur et sera sous la bénédiction de Dieu, et Israël aura une place privilégiée parmi les nations.

Ce jour-là, le Seigneur interviendra pour libérer le reste de son peuple qui aura subsisté partout dans le monde. Il dressera son étendard pour les nations, et des quatre coins du monde, il rassemblera les exilés d’Israël et de Juda (Ésaïe 11.11-12).

Tout au long de leur histoire, les Juifs ont été pourchassés, exilés, et dispersés, et la diaspora continue. Mais Dieu a préservé la race, et à la fin des temps, il les rassemblera dans le pays qu’il a donné à leurs ancêtres.

Ce jour-là, la rivalité et l’inimitié entre Israël Nord disparaîtra. Ensemble, ils attaqueront leurs ennemis à l’ouest, à l’est et au sud, et ils domineront sur eux (Ésaïe 11.13-14).

A la fin des temps, pendant les jugements de l’Apocalypse, tous les ennemis héréditaires d’Israël seront subjugués comme ils l’avaient été sous le règne de David (2Samuel 8.1-14).

L’Éternel asséchera l’extrémité de la mer Rouge, et par son souffle puissant il partagera l’Euphrate en sept ruisseaux que l’on pourra passer en sandales. Et il y aura une route pour son peuple rester en Orient, comme il y en eut une pour Israël quand il sortit d’Égypte (Ésaïe 11.15-16).

Les miracles qui ont permis aux Hébreux de sortir d’Égypte (Exode 14.21-22 ; 29 ; 15.8) seront renouvelés afin que tous les Juifs de la diaspora puissent revenir dans leur pays. Ce sera un nouvel exode, un thème qui revient plusieurs fois dans Ésaïe (19.23 ; 35.8-10 ; 40.3-4 ; 57.14 ; 62.10).

En ce jour-là, tu diras : Je te loue, Éternel, car tu étais irrité contre moi mais ta colère s’apaise et tu me consoles. Oui, Dieu est mon Sauveur, je me confie en lui et je n’ai plus de crainte. L’Éternel est ma force et le sujet de mes chants, il m’a sauvé (Ésaïe 12.1-2 ; cp Esaïe 40.1).

Le cantique des rachetés du chapitre 12 est similaire à celui de Moïse après la sortie d’Égypte, ainsi qu’aux chants de louanges des deux doxologies célestes du livre de l’Apocalypse (15.3-4 ; 19.6-7). Ce cantique sera chanté en unisson par le petit reste pieux juif, qui entrera dans le royaume messianique.

C’est pourquoi, avec joie, vous puiserez de l’eau aux sources du salut (Ésaïe 12.3).

Les deux strophes de ce cantique sont reliées entre elles par cette parole destinée à conforter la foi des croyants de l’époque d’Ésaïe parce que dans les Écritures, l’eau vive est une image de délivrance.

En ce jour-là, tu diras : célébrez l’Éternel, invoquez-le, annoncez ses exploits aux nations, et proclamez que son nom est grand. Chantez à l’Éternel car il a accompli des œuvres sublimes que le monde entier a vu. Poussez des cris de joie, éclatez en chants d’allégresse, habitants de Jérusalem ! Car le Saint d’Israël est très grand au milieu de vous (Ésaïe 12.4-6).

Les rescapés d’Israël expriment leur reconnaissance à l’Éternel et le reste du monde reconnaît sa majesté.

Menace sur Babylone, révélée à Ésaïe (Ésaïe 13.1).

Ésaïe va maintenant prononcer 15 discours menaçants (ch. 13-23). 13 sont dirigées contre une douzaine de peuples païens, deux contre Jérusalem et un contre un personnage très sinistre. Ces oracles se situent entre l’annonce de l’invasion assyrienne et son accomplissement (ch. 28-39) ; la plupart se sont réalisées.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires