Les études

30 mars 2022

#13 Prophéties contre Babylone (Esaïe 13.1-14.7)

Établie deux mille ans avant Jésus-Christ, Babylone est située sur l’Euphrate et à l’époque d’Ésaïe fait partie de l’empire assyrien, mais le prophète discerne qu’elle deviendra la première puissance du Moyen Orient. Il lui consacre l’oracle le plus long parce que c’est Babylone qui mit fin au royaume de Juda (587 av. J-C).

Moi, j’ai donné mes ordres aux milices qui me sont consacrées, j’ai convoqué mes braves, agents de ma colère. On entend le tumulte de nations rassemblées. Le Seigneur des armées célestes passe en revue ses troupes de combat (Ésaïe 13.2-5 ; cp Jr 51.27).

La colère de l’Éternel s’est détournée d’Israël pour se porter contre Babylone. Il fait venir une coalition de peuples pour conduire une guerre sainte car il va punir l’injustice et ceux qui font le mal.

Poussez donc des cris de détresse, car il se rapproche à grands pas, le jour de l’Éternel, jour impitoyable, de fureur et d’ardente colère, qui réduira la terre en un désert, et en exterminera les pécheurs. Alors les Orions du ciel cesseront de briller, le soleil sera obscurci dès son lever, il n’y aura plus de clarté répandue par la lune. J’interviendrai contre le monde pour le punir de sa méchanceté et de ses injustices. Je mettrai fin à l’arrogance des tyrans. Le ciel, et la terre seront ébranlés par la fureur de l’Éternel, le Seigneur des armées célestes (Ésaïe 13.6-13 ; cp Mt 24.29 ; Ézéchiel 32.7-8 ; Joël 2.10, 30-31 ; 3.15 ; Amos 8.9 ; Apocalypse 6.12-14 ; 8.12).

C’est le péché d’orgueil qui provoque la chute des hommes et des nations. Le Jour de l’Éternel désigne le châtiment d’un monde perverti et il est souvent associé à des cataclysmes cosmiques. La chute de Babylone est le premier acte de ce jugement qui culminera avec « la grande tribulation » qui précédera le Millénium.

En ce jour-là, les gens seront pareils à des gazelles que l’on poursuit. Chacun fuira vers son pays (Ésaïe 13.14 ; cp Jr 46.16 ; 50.8, 16, 28 ; 51.6, 9, 45).

Tous les étrangers que les richesses et la gloire de Babylone avaient attirés, quittent la ville à toutes jambes.

Tous ceux que l’on rencontrera seront percés de flèches ou tomberont par l’épée. Leurs petits enfants seront écrasés, leurs maisons mises à sac et leurs femmes violées. Je vais susciter contre eux les Mèdes qui ne font aucun cas de l’argent et de l’or. Ils abattront les jeunes gens et n’épargneront pas les enfants. Babylone, cité splendide, deviendra semblable à Sodome et ne sera plus jamais habitée. Les fauves feront leur tanière de ses ruines. Ses maisons seront hantées par les hiboux, les autruches et les satyres, et les chacals viendront hurler dans ses palais (Ésaïe 13.15-22 ; cp Osée 13.16 ; Nahum 3.10 ; Zacharie 14.2). Ésaïe 13.17-18).

Les Mèdes sont des brutes épaisses qui préfèrent le sang à l’or. Établis en Iran et en Arménie, ils sont soumis aux Assyriens, mais un siècle plus tard ils font alliance avec Babylone pour détruire l’empire assyrien. Puis 20 ans plus tard, ils s’associent aux Perses pour conquérir Babylone. Il est probable que les satyres soient des mauvais esprits (Mt 12.43) parce que Babylone était le plus grand centre d’idolâtrie du monde antique. La ville fut tour à tour détruite par les Assyriens (689 av. J-C) par les Mèdes et les Perses (518), par les Perses (en 482), par Alexandre le Grand (en 330) et enfin l’un de ses généraux pilla ses matériaux pour construire sa capitale (312). Alors que Jérusalem et Rome furent détruites et reconstruites, Babylone attend la fin des temps pour redevenir un grand centre commercial, politique et religieux où l’Antichrist demeurera jusqu’à ce qu’elle soit à nouveau détruite et cette fois-ci pour toujours.

Mais l’Éternel aura compassion d’Israël. Il rétablira ses enfants dans leur pays et des étrangers se joindront à eux. Le peuple d’Israël prendra ceux qui les auront opprimés pour serviteurs et servantes et ils domineront sur eux. L’Éternel t’accordera du repos après ta peine et ton tourment (Ésaïe 14.1-3).

Dieu a voulu que les Perses s’emparent de Babylone afin qu’ils libèrent son peuple captif (Ésaïe 11.11).

Le peuple juif est toujours au centre du plan divin. Nous vivons actuellement le temps des nations (Luc 21.24) qui durera jusqu’à la fin des temps, et alors Israël sera à la tête de toutes les nations. Les nombreux païens qui se joindront aux Juifs pour rendre un culte à l’Éternel auront part aux mêmes bénédictions qu’eux (Apocalypse 5.9 ; 7.9) tandis que les autres seront leurs serviteurs.

Tu chanteras ce chant. Pour te moquer du roi de Babylone. Tu diras : Comment ? Plus d’oppresseur, finie la tyrannie ! L’Éternel a brisé le sceptre du despote. Toute la terre est tranquille, et partout retentissent des cris d’allégresse. Même les cyprès se réjouissent de sa chute, et les cèdres disent : “ le bûcheron ne vient plus nous abattre ! ” (Ésaïe 14.4-7).

Ce chant funèbre et de triomphe exprime un immense soulagement universel suite à la chute de Babylone. La nature aussi est en fête car les rois d’Assyrie et de Babylone abattaient cyprès et cèdres en grande quantité (Ésaïe 37.24) pour construire les divers monuments dédiés à leur gloire.

févr. 02 2023

Émission du jour | Jean 1.20-51

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

Nos partenaires