Les études

30 mars 2022

#14 Israël rétabli (Esaïe 14.9-27)

Le séjour des morts est en émoi à ta venue. Pour toi, on réveille les ombres et tous les rois de la terre se lèvent de leurs trônes pour t’accueillir. Ils te disent : Toi aussi, te voilà sans force semblable à nous ! Ton orgueil est précipité dans le séjour des morts ainsi que le son de tes luths. Les vers sont maintenant ta couche, la vermine ta couverture (Ésaïe 14.9-11).

L’émotion la plus vive règne, à l’arrivée d’un hôte si extraordinaire dans le séjour des ténèbres, du silence et de l’inactivité. Le monarque babylonien est accueilli avec une révérence railleuse par tous les rois qui l’ont précédé ou qu’il a vaincus, car celui qui faisait trembler la terre est réduit au rang des ombres impuissantes. Ésaïe décrit le sort pitoyable de ce personnage qui se prenait pour un dieu. Cette scène des enfers est unique. En même temps, sur terre, le corps du monarque est dévoré par les vers, et la vermine remplace les tapis de luxe qui lui servaient de couche. La pompe et l’orgueil ne conviennent pas à un cadavre en décomposition.

Comment es-tu tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore ? Toi qui terrassais les nations, comment est-il possible que tu aies été abattu à terre ? (Ésaïe 14.12).

Contraste saisissant entre un orgueil démesuré et une chute infâme, mais le discours glisse vers quelqu’un de bien plus sinistre que le roi de Babylone. L’intuition prophétique éclaire les faits et gestes et l’arrogance de la plus glorieuse de toutes les créatures (Ézéchiel 28.12-19) qui un jour s’est révoltée contre Dieu. Lui, veut garder l’anonymat et qu’on le prenne pour un mythe, mais il n’est que trop réel. Il faut aussi savoir que les rois païens se considéraient égaux au plus grand de leurs dieux, derrière lequel se cache un démon, et selon les mythologies antiques, les dieux siègent chaque année au sommet du monde pour fixer le sort des hommes.

Tu disais en ton cœur : “ Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône bien au-dessus des étoiles divines. Je siégerai en roi sur la montagne de l’assemblée des dieux aux confins du septentrion. Je monterai au sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut ” (Ésaïe 14.13-14).

Les cinq volontés exprimées montrent une arrogance invraisemblable, et leur enchaînement logique un plan d’action réfléchi de la part de ce personnage qui de toute évidence réside dans les sphères célestes. Il s’agit de Lucifer qui a carrément monté un coup d’État pour tenter d’usurper le pouvoir au Créateur, une révolte insensée qui défie l’imagination. Satan s’est opposé au Créateur par orgueil qui est l’essence du péché.

Mais te voilà précipité aux enfers au fond de l’abîme ! Ceux qui te voient se demandent : “ Est-ce bien celui qui terrifiait les royaumes et les réduisait en désert, qui détruisait les villes et ne relâchait jamais ses captifs ? ” (Ésaïe 14.15-17).

Assyriens et Babyloniens déportaient les populations des nations vaincues. On apprend ici que le séjour des morts a différents étages souterrains et le despote assyrien, et avec lui Lucifer, sont le plus bas possible (Luc 16.26). Les ombres se moquent d’eux à cause de leurs prétentions arrogantes et de leur chute vertigineuse. Cela dit, en ce qui concerne le diable, sa chute est d’abord morale car il jouit toujours d’une relative liberté, cependant on sait que son sort final dans l’étang de feu est irrémédiablement arrêté (Apocalypse 20.10).

Tous les rois des nations ont l’honneur de reposer dans leur caveau, mais toi, on t’a jeté loin de ton sépulcre au milieu des victimes de l’épée. Tu es piétiné comme une branche pourrie et précipité dans les profondeurs souterraines du Schéol. Tu ne seras jamais avec les autres rois dans la fosse, car tu as ruiné ton pays et fait périr ton peuple. La race criminelle sera oubliée à jamais. Massacrez les fils pour tous les crimes de leurs pères, pour qu’ils ne puissent pas se relever et conquérir le monde (Ésaïe 14.18-21).

Comme le despote assyrien était ignoble, personne ni aucun monument n’a perpétué sa mémoire, et en plus, le voilà insulté par les ombres du séjour des morts, tandis que sa dépouille est foulée aux pieds. Quant à ses nombreux fils, ils ont disparu dans les oubliettes de l’histoire. Par ailleurs, tous ceux que le diable séduit et qui le suivent, seront eux aussi jetés et oubliés dans la fosse pour l’éternité.

“ Je combattrai, déclare le Seigneur des armées célestes : je combattrai, et je rayerai de la terre le nom de Babylone et sa race. “ Elle deviendra des nids de hérissons et de vastes étangs. Je la détruirai entièrement, dit l’Éternel (Ésaïe 14.22-23).

C’est la fin de l’oraison funèbre et de l’oracle sur Babylone. Dans les Écritures, les empires assyrien et babylonien sont souvent confondus car le second est issu du premier. Une fois Babylone détruite, les canaux et digues de l’Euphrate se sont remplis de boue et le fleuve a transformé la plaine en marécages.

Le Seigneur des armées célestes a juré : “ j’ai résolu de détruire l’Assyrie dans mon pays et j’ôterai le joug qu’elle vous imposait. ” Telle est la décision de l’Éternel et la menace qu’il adresse à toute nation, et qui l’arrêtera ? (Ésaïe 14.24-27).

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires