Les études

01 avril 2022

#14 Le sort des paresseux (Proverbes 12.17-13.6)

La disposition fondamentale de certaines personnes est de nuire à leur prochain et leur arme favorite est la langue.

Celui qui est digne de foi respire la vérité mais le témoin menteur respire la tromperie. Il y a des paroles qui blessent comme des coups d’épée mais la langue des sages guérit. L’homme qui dit vrai subsiste à jamais, mais la langue fausse ne dure qu’un instant. La tromperie imprègne le cœur des artisans du mal, mais la joie est pour ceux qui sont des artisans de paix (Proverbes 12.17-20).

Les menteurs ne peuvent cacher leurs tromperies indéfiniment. En fait, on les découvre assez vite. Par contre, on aime ceux qui sèment la paix car ils sont un sujet de joie.

Aucune calamité n’atteint le juste, mais les méchants sont accablés de maux (Proverbes 12.21 ; cp Proverbes 11.4,5,8).

Le châtiment devrait être la conséquence naturelle et normale de celui qui fait le mal, et les justes devraient être heureux. Mais les exceptions à cette règle sont nombreuses, ce qui d’ailleurs scandalise tous les auteurs bibliques qui en parlent (cp Proverbes 13.12-13).

L’Éternel a horreur des lèvres menteuses mais il aime ceux qui sont loyaux (Proverbes 12.22 ; cp Proverbes 11.1,20).

Nous mentons effrontément, par omission, en exagérant, ou par le gestuel et il n’y a pas de petits mensonges. Dieu déteste tous les mensonges parce qu’il est la vérité (cp Jean 14.6).

L’homme avisé cache son savoir, mais l’insensé proclame sa sottise (Proverbes 12.23).

Plus on sait, moins on dit. Celui qui connaît bien son sujet n’a rien à prouver.

Ceux qui travaillent dur deviennent chefs mais les paresseux finissent réduits à rien (Proverbes 12.24 ; cp Proverbes 10.4 ; 12.11 ; 13.4 ; Luc 16.10-11 ; 1 Corinthiens 4.2 ; 3.12).

Plusieurs proverbes expriment ce principe et dans le royaume des cieux chaque croyant sera récompensé en fonction de ses œuvres au service du Maître pendant sa vie terrestre.

Le cœur triste déprime un homme mais une bonne parole le réjouit (Proverbes 12.25).

Une bonne parole au bon moment peut effacer la tristesse et redonner l’espoir.

Le juste est un guide pour son prochain mais la conduite des méchants les égare (Proverbes 12.26).

Le juste discerne entre le bien et le mal et désire conduire son prochain dans la bonne direction. Nous avons tous besoin d’un ami de confiance qui nous reprenne quand on le mérite. Par contre, les malfaisants gaspillent leur vie à la fois ici-bas et dans l’éternité.

Le paresseux ne fait pas rôtir son gibier, mais le zèle est le bien le plus précieux (Proverbes 12.27).

Encore un des nombreux proverbes dirigés contre l’apathie et la nonchalance.

La vie est dans le sentier de la justice ; en le suivant on ne mourra pas (Proverbes 12.28).

Le juste court moins de risques que l’impie, que ce soit une condamnation, une maladie grave, un accident ou une vie écourtée.

Le fils sage reflète la correction qu’il a reçue de son père, mais le moqueur n’accepte pas les réprimandes (Proverbes 13.1).

Comme l’insensé, le moqueur rejette les valeurs morales, les vertus et la piété.

Grâce à ses paroles, on se nourrit de bonnes choses, mais les perfides désirent la violence. Qui veille sur ses paroles préserve sa vie, mais celui qui parle trop court à sa ruine (Proverbes 13.2-3).

La langue des méchants est un poignard tandis que les paroles bienveillantes rejaillissent sur son auteur. La maîtrise de la langue est la plus grande preuve de sagesse. Le sage évite les propos graveleux, il ne s’implique pas dans une discussion qui s’envenime, il ne fait pas de promesses vaines, il ne révèle pas des secrets et ne dit pas des demi-vérités.

Le paresseux ne peut satisfaire ses désirs mais les gens zélés réussissent leurs projets (Proverbes 13.4 ; cp Proverbes 12.24 ; 2 Thessaloniciens 3.10-12).

Nouveau contraste entre le bosseur et le flemmard. Un croyant ne devrait pas être oisif.

Le juste déteste toute tromperie mais le méchant calomnie son prochain. L’homme intègre est protégé par sa justice, mais le péché cause la ruine du pécheur (Proverbes 13.5-6).

Tromper fait intégralement partie de la nature humaine mais, en adoptant un style de vie vertueux, le juste se préserve d’innombrables problèmes.

févr. 03 2023

Émission du jour | Jean 2.1 – 2.25

Premier miracle de Jésus en Galilée

Nos partenaires