Les études

16 juin 2022

#17 La collecte et les projets de Paul (1 Corinthiens 16.1-24)

Paul a déjà répondu à cinq questions doctrinales des Corinthiens et la sixième concerne un sujet très délicat : l’argent.

En ce qui concerne la collecte en faveur des croyants de Jérusalem, suivez les directives que j’ai données aux églises de la Galatie (1Corinthiens 16.1).

Ce projet pèse lourd sur le cœur de Paul. Stimulés par l’enthousiasme des Corinthiens, des églises avaient déjà participé généreusement à cette collecte. Par contre, l’élan initial des Corinthiens s’est évaporé car dans sa deuxième lettre, Paul leur donne les principes d’une libéralité qui honore Dieu et les exhorte à concrétiser ce projet, ce qu’ils ont fait. Cette collecte a contribué à resserrer les liens entre croyants juifs et ceux d’origine païenne.

Que tous les dimanches chacun de vous mette de côté une somme d’argent selon ses moyens pour qu’on n’ait pas besoin d’organiser une collecte à mon arrivée. Puis j’enverrai les hommes que vous aurez choisis à Jérusalem avec vos dons, et s’il faut que j’y aille moi-même, j’irai (1Corinthiens 16.2-4).

Même dans les milieux chrétiens, l’argent est un domaine où les abus abondent. Les moyens de pression en particulier, sont indignes du Seigneur. Paul donne déjà ici plusieurs principes. Tous les croyants doivent participer régulièrement au financement de l’œuvre du Seigneur selon leur prospérité. La gestion de l’argent demande prudence et transparence afin d’éviter les fraudes et les médisances. Ce n’était pas une mince affaire, car le voyage à Jérusalem pouvait prendre des semaines et même des mois et l’importance de la collecte nécessitait l’aide de plusieurs personnes.

Après avoir traversé la province de la Macédoine, je compte venir chez vous, et cette fois-ci pas seulement vous voir en passant, mais si le Seigneur le permet je voudrais passer du temps chez vous et même l’hiver, ce qui vous donnera l’occasion de m’aider à préparer la suite de mon voyage. Mais en attendant, je vais rester à Éphèse jusqu’à la Pentecôte car j’ai de bonnes occasions de témoigner et beaucoup d’adversaires (1Corinthiens 16.5-9).

Arrivant à la fin de sa lettre, Paul fait part de ses projets. Nous sommes au printemps et c’est à l’automne qu’il compte se rendre à Corinthe pour un long séjour. On trouve ici plusieurs renseignements concernant la direction de Dieu dans la vie de Paul. Tout d’abord, son langage nuancé montre qu’il ne s’attend pas à une révélation spéciale de Dieu qui lui dicterait la conduite à tenir. Non, après avoir soigneusement examiné la situation, évidemment dans la prière, l’apôtre prend lui-même ses décisions. Il monte le projet de la collecte, il se dit prêt à convoyer lui-même les fonds si les frères le jugent utile, il projette de passer du temps à Corinthe pour affermir l’église, il prend en compte le climat, il décide de rester encore à Éphèse parce que les circonstances sont favorables à l’annonce de l’Évangile. Paul ne tourne pas en rond mais il avance tout en étant prêt à changer ses plans. D’ailleurs au travers de ses écrits, on constate que plusieurs de ses projets sont tombés à l’eau. Et quand il dit : « si Dieu le permet », il reconnaît humblement sa dépendance et exprime son désir d’obéir à sa volonté.

Si Timothée arrive, veillez à ce qu’il soit bien reçu car comme moi il travaille à l’œuvre du Seigneur. Que personne ne le méprise et subvenez à ses besoins et à son voyage de retour vers moi, car je l’attends avec les frères qui l’accompagnent (1Corinthiens 16.10-11).

Paul avait envoyé Timothée à Corinthe, mais il craignait que les faux frères reportent leur animosité contre lui sur ce jeune disciple.

Quant à notre frère Apollos, je l’ai encouragé à se rendre chez vous mais il n’a pas l’intention de venir pour le moment. Il viendra plus tard (1Corinthiens 16.12).

Le désir de l’apôtre d’envoyer Apollos à Corinthe pour régler les problèmes, montre qu’il n’existait aucune rivalité entre ces deux hommes.

Ayez du zèle, soyez fermes dans la foi, des hommes courageux et que l’amour dicte toutes vos actions (1Corinthiens 16.13-14).

La fidélité envers Dieu et l’amour pour les autres, résument bien l’attitude du croyant mature.

Encore une recommandation, frères : Stéphanas et sa famille furent les premiers de votre province à se convertir et vous savez qu’ils se sont dévoués au service des croyants. Ayez de l’estime pour eux et pour tous ceux qui œuvrent comme eux. Je suis heureux de la visite de Stéphanas, de Fortunatus et d’Achaïcus : ils ont fait pour moi ce que vous ne pouviez faire, ce qui m’a réconforté. Sachez apprécier de tels hommes (1Corinthiens 16.15-18).

Nous devons respecter ceux qui œuvrent pour le Seigneur et on voit que la visite de ces serviteurs fidèles a mis du baume au cœur de Paul.

Les Églises de la province d’Asie vous saluent. Aquilas et Priscille vous saluent ainsi que l’église qui se réunit dans leur maison. Tous les frères vous saluent. Saluez-vous les uns les autres par le baiser d’affection. C’est moi, Paul, qui écris cette salutation de ma propre main (1Corinthiens 16.19-21).

Ces salutations entretiennent les bonnes relations. Paul avait dicté cette lettre, mais il prend la plume pour l’authentifier.

Si quelqu’un n’aime pas le Seigneur, qu’il soit maudit ! Maranatha ! Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec vous ! Mon amour vous accompagne tous en Jésus-Christ. Amen ! (1Corinthiens 16.22-24).

Paul termine sa lettre par une malédiction sur ceux qui sèment le trouble à Corinthe et une bénédiction sur ceux qui aiment le Seigneur.

févr. 08 2023

Émission du jour | Jean 4.1-30

Jésus et la femme samaritaine

Nos partenaires